En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

La boîte noire auto : définition, obligation, assurance et fonctionnement

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

La boîte noire permet de tout savoir sur les circonstances d’un accident. Très utile dans certains pays, elle pourrait bientôt devenir obligatoire en France. Quelle est son intérêt pour l’indemnisation par l’assurance auto ? Comment fonctionne-t-elle ? Voici un guide pour tout savoir.

Définition de la boîte noire

La boîte noire est un système qui récolte toutes les données d’un véhicule et les enregistre. Les paramètres enregistrés par la boîte noire peuvent être :

  • La vitesse du véhicule ;
  • Les coordonnées GPS ;
  • L’accélération ou le freinage ;
  • Le port de la ceinture ;
  • L’état du conducteur (sommeil, ébriété) ;
  • Le contexte de la conduite si elle est couplée à une caméra.

La boîte noire est analysée à la suite d’un accident, afin de déterminer les responsabilités et mieux connaître les conditions dans lesquelles le sinistre est survenu.

95% des voitures aux Etats-Unis sont équipés de boîtes noires. Ce dispositif se développe aussi en Russie et dans plusieurs pays asiatiques. La France pourrait suivre ces exemples dans les année à venir.

La boîte noire obligatoire

Le Parlement européen réfléchit depuis quelques mois à rendre obligatoires les boîtes noires dans les voitures. Dans un communiqué, fin mars 2019, il indiquait : « Tous les véhicules seront équipés d’enregistreurs de données d’événements qui enregistreront les données critiques relatives aux accidents quelques secondes avant qu’ils ne se produisent ».

Cette obligation de boîte noire pourrait donc intervenir en France en 2022 pour tous les nouvelles voitures et en 2024 pour toutes les voitures déjà en circulation. Il s’agit d’une mesure de sécurité routière qui a notamment été voulue par la Ligue contre la violence routière.

Chantal Perrichon dit tout : boîte noire, gilets jaunes, lobby, 80km/h…
Lire l'article

Le fonctionnement de la boîte noire

45 ou 60 secondes de données conservées sur l’accident

conduite-sans-assurance-accident

La boîte noire, ou USD 2.0, utilisée actuellement par les forces de l’ordre est fabriquée par VDO Dayton, une filiale de Siemens. Il s’agit d’une puce électronique qui enregistre automatiquement les données qui permettent de contextualiser la conduite. Lorsqu’un accident survient, elles retiennent les 30 dernières secondes et les 15 secondes qui suivent. L’analyse du sinistre se réalisera donc sur 45 secondes. D’autres modèles de boîte noire retiennent une minute.

Capteurs internes et protection contre la fraude

Une boîte noire fonctionne avec des capteurs internes tels qu’un compas ou un accéléromètre. Ces données récoltées sont complétées par les données propres au véhicule, par exemple la vitesse, l’utilisation des clignotants, l’éclairage choisi, etc. La boîte noire n’est pas manipulable, comme peut l’être, par exemple, le compteur kilométrique.

Les données d’une boîte noire peuvent être analysées et extraites sur un ordinateur. On ne peut pas falsifier les données puisque la boîte est scellée, et la mémorisation est assurée par une pile interne.

Boîte noire et assurance auto

Le développement des boîtes noires dans les voitures auraient sans doute une conséquence sur le prix de l’assurance auto. En effet, la présence de celles-ci devraient faire baisser les primes. Déjà aujourd’hui l’on constate des offres de certains courtiers ou assureurs auto, avec des prix annuels d’assurance diminués de 30% pour l’achat d’une boîte noire française.

Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, indiquait à LeLynx.fr que la boîte noire pourrait permettre aux assurés de faire émerger exactement la vérité sur le contexte d’un accident, et qu’ainsi le délai d’attente en justice et auprès des assurances serait réduit.

Quel est le prix d’une boîte noire ?

Une boîte noire peut coûter autour de 100€, mais pour les modèles les plus évolués, elle représente parfois plusieurs milliers d’investissements. Autrement dit, un prix particulièrement élevé. Il ne faut pas confondre la boîte noire avec les dashcams auto qui se vendent plutôt entre 15€ et 90€.

Polémique sur les boîtes noires automobiles

Les conversations seront-elles enregistrées ?

Famille

La boîte noire et son obligation dans les voitures a suscité de nombreux débats en France. Le principal point d’inquiétude est le respect de la vie privée. Des voix se sont élevées, estimant que les conversations enregistrées dans un cockpit d’avion et celles dans l’intimité d’une voiture ne peuvent pas être mises sur le même plan.

La question est donc de savoir combien de temps les données seront consultables et surtout, par qui. Des freins comme le RGPD pourraient intervenir. La question du couplage avec la caméra devrait aussi être problématique.

Les assurances auto : pour ou contre la boîte noire ?

L’association 40 millions d’automobilistes avait expliqué sa position il y a quelques années : selon elle, la boîte noire ne serait qu’un moyen trouvé par les assureurs pour attirer une nouvelle clientèle. Mais depuis, les assurances semblent avoir changé d’avis et paraissent opposées à cette technologie. « Cela pose un problème d’éthique, même si business is business », a déclaré Chantal Perrichon à LeLynx.fr en 2019.

Cet article vous a-t-il été utile ?