En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Annulation ou suspension de permis : l’épreuve du test psychotechnique

Claire Tourdot - mis à jour le

Après la suspension ou l’annulation de son permis, un conducteur qui souhaite à nouveau prendre le volant sera dans l’obligation de repasser l’examen. Mais avant de débuter la formation, une dernière formalité reste à accomplir : la réussite du test psychotechnique.

Evaluer les aptitudes du conducteur

Effectué au sein d’organismes agréés, le test psychotechnique a pour objectif d’appréhender les capacités psychomotrices du conducteur à effectuer différentes tâches. Les facultés de réaction, de concentration et de traitement de l’information du conducteur sont analysées pour estimer ses compétences à repasser l’examen du permis de conduire.

Depuis 2012, le test psychotechnique complète la visite médicale obligatoire pour tous les conducteurs ayant subi une suspension ou une annulation de permis. Selon les régions et les centres agréés, le prix de l’épreuve varie entre 60 € et 150 €.

Trois exercices sur ordinateur

Chaque organisme dispose de sa propre série de tests, mais il est possible de dégager quelques constantes. Il est important de se préparer à cet examen en prenant connaissance de son déroulement sur ordinateur :

  • Test sur ordinateurLe premier exerciceconsiste à évaluer la capacité d’attention. Généralement, une photo représentant une situation sur la route s’affiche quelques secondes à l’écran. Il est ensuite demandé au candidat de cocher les cases correspondant à la situation donnée : piéton, moto, voiture, feu de signalisation, panneau… ;
  • Le deuxième exercice mesure les facultés de réaction et de coordination. Un boîtier est remis au candidat, tandis qu’une pédale est installée sous son pied. Sur l’écran s’affiche alors trois points de couleur sombre. Dès que le point central devient blanc, le candidat doit appuyer sur la pédale ; dès qu’un bip est entendu, il doit appuyer sur le bouton du boîtier. Souvent très courte (1 à 2 minutes), l’épreuve fait appel à la coordination pied/main ;
  • Le troisième exercice demande une bonne concentration. Il s’agit de diriger un curseur dans un labyrinthe au moyen de deux joysticks : l’un dans la main gauche, l’autre dans la main droite. Le but de cet exercice chronométré est de parcourir le plus vite le labyrinthe, tout en évitant les pénalités lorsque le curseur sort du chemin tracé.

Après le test psychotechnique

A l’issue des épreuves, le psychologue en charge du test psychotechnique délivre au candidat les résultats sous enveloppe fermée. Attention : il est primordial de ne pas ouvrir cette enveloppe, sous peine de voir les résultats du test annulés ! Cette dernière doit être remise en main propre au médecin en charge de la contre-visite médicale effectuée à la préfecture de police.

Si le test est réussi, un avis médical valide est délivré : le conducteur dispose alors de 2 ans pour repasser l’examen du permis de conduire. En revanche, en cas de mauvais résultats, le psychologue peut établir un certificat d’inaptitude ou d’aptitude temporaire.

Astuce Malynx !

Un conducteur peut contester les résultats obtenus à son test psychotechnique en saisissant la commission médicale d’appel.