En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Qu’est-ce qu’un permis probatoire ?

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Avant, lorsque l’on obtenait son permis de conduire on recevait le fameux papier rose qui nous permettait d’avoir le permis définitif (du moins en cas de bonne conduite). Depuis 2004, il n’est plus possible d’obtenir directement ce permis, on doit d’abord passer par une sorte de mise à l’épreuve au travers de ce permis probatoire.

Le permis probatoire, c’est quoi ?

Le permis probatoire concerne tous ceux qui obtiennent le permis pour la première fois, quelle que soit la catégorie. On l’obtient également après une annulation judiciaire ou à la suite d’une invalidation administrative par perte totale de points. Il ne s’applique qu’une seule fois, c’est à dire au premier permis que l’on passe. Par exemple, si l’on a déjà la catégorie B et qu’on passe la A, il ne s’appliquera pas à la catégorie A.

Permis probatoire et points

6 points au lieu de 12

L’idée est de diminuer le nombre de points sur le permis de conduire dès le départ, pour inciter les jeunes conducteurs à respecter le code de la route et à être plus prudents.

Au lieu d’avoir un permis à 12 points, ces jeunes conducteurs n’en n’ont que 6. À partir de là, ils ne doivent commettre aucune infraction pendant leur période probatoire qui varie de 2 à 3 ans selon la méthode d’apprentissage choisie. Si le conducteur n’a aucun retrait de points à la fin de la période, son capital est porté à 12 points, en revanche s’il a des retraits de points, il garde le capital qui lui reste à la fin de la période.

Période probatoire et infraction

Depuis 2008, pendant la période probatoire, le permis est majoré chaque année de plusieurs points. Si aucune infraction ayant donné lieu à un retrait de points n’a été commise depuis le début de la période, les titulaires seront alors crédités de 2 points supplémentaires par années de bonne conduite.

En cas d’infraction, par contre, le jeune conducteur peut perdre des points. Les retraits de six points peuvent avoir pour cause :

  • Alcool au volant avec un taux supérieur à 0,2g/L dans le sang ;
  • Prise de stupéfiant
Perte de pointsConséquence
Retrait de moins de 3 pointsPossibilité de stage volontaire
Retrait de 3 points et plusObligation de stage de sensibilisation
Retrait de 6 pointsInvalidation du permis

Délai probatoire : les règles

Quelle est la durée probatoire ?

La durée du permis probatoire dépend de la conduite choisie lors de l’apprentissage : conduite traditionnelle, supervisée ou accélérée. Le délai varie entre deux et trois ans.

Type de permisDélai probatoire
Conduite supervisée3 ans
Apprentissage traditionnel3 ans
Apprentissage anticipé2 ans

Comment réduire la période du permis probatoire ?

Depuis le 1er janvier 2019, les jeunes conducteurs ont la possibilité de passer une journée de formation afin de réduire la durée de leur permis probatoire. Cette possibilité est facultative mais doit s’effectuer entre 6 mois et 1 an après l’obtention du permis de conduire, sous condition de ne pas avoir commis d’infraction avec retrait de points entre temps.

Grâce à cette formation de 7h, les conducteurs novices pourront réduire leur permis probatoire :

  • de 3 ans à 2 ans pour un permis obtenu de façon classique ;
  • de 2 ans à 1 an et demi pour un permis obtenu en conduite accompagnée.

Limitations de vitesse en période probatoire

Voie

Vitesse maximale (km/h)

Autoroutes

110km/h

Routes avec terre-plein central

100km/h

Routes hors agglomération

80km/h

Cet article vous a-t-il été utile ?