En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Permis de conduire : les options du gouvernement pour baisser le prix

La députée du Gard, Françoise Dumas, a présenté un rapport préconisant 23 mesures pour abaisser le coût du permis de conduire pour les jeunes automobilistes. Parmi lesquelles le passage de l’examen lors du service national. 

Emmanuel Macron avait annoncé « une baisse drastique » du coût du permis de conduire, en novembre dernier. Le prix moyen pour obtenir la petite carte rose s’approche de 1 800€, selon l’UFC-Que Choisir – une somme qui décourage de nombreux jeunes. Pour y remédier, la députée Françoise Dumas a présenté une série de mesures.

Ce qu’il faut, c’est que tout le monde puisse passer le permis.

Le rapport envisage par exemple le recours plus régulier aux simulateurs de conduite, moins chers qu’un cours classique, et également un contrat-type pour rendre le prix plus lisible. Les jeunes ayant bénéficié du dispositif de conduite accompagnée pourront passer le permis et conduire seuls dès 17 ans, à l’instar des pays anglo-saxons.

Un permis gratuit dans le cadre du service national

La députée Dumas propose que les jeunes puissent passer leur permis de conduire dans le cadre du service national universel (SNU). Avant 1997, les appelés du service militaire pouvaient profiter d’un tel système. Le président a confirmé le 7 février que « l’intégralité de l’examen » pourrait être passée lors du SNU.

Dans les faits, les jeunes suivraient une formation lors de la partie obligatoire du SNU (trois semaines) et se verraient offrir la possibilité de passer le permis auprès d’un opérateur agréé. L’Etat prendrait tous les frais à sa charge.