En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Financement du permis de conduire : quelles aides pour les jeunes ?

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Estimé à 1200€ pour une formation de base de 20 heures de conduite, le prix du permis de conduire en dissuade plus d’un. Les jeunes conducteurs en particulier ont de plus en plus de mal à financer cette formation.

L’aide pour le permis de conduire

Le prix du permis de conduire étant conséquent pour un jeune, l’Etat et les collectivités ont mis en place des aides multiples à destination des étudiants, des jeunes en formation et plus largement des moins de 25 ans. Ces aides permettent de faire baisser le coût et financer son permis plus facilement.

Vous venez d’avoir votre permis de conduire ? N’oubliez pas que votre première voiture doit obligatoirement avoir une assurance auto ! Utilisez LeLynx.fr pour trouver le meilleur assureur.

Financer son permis à 1 euro par jour

essai auto

Le permis de conduire à un euro s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans. Créé le 3 octobre 2006, il permet de financer l’apprentissage du permis catégories A et B en bénéficiant d’un prêt à taux zéro. Il suffit de trouver une auto-école partenaire de l’opération et présenter un dossier recevable. Un établissement financier vous avance l’argent et l’État paie les intérêts.

Le montant de l’aide peut être de 600€, 800€, 1 000€ ou 1 200€, selon les besoins du jeune qui passe son permis. Le remboursement maximal étant de 30€ par mois, cela revient logiquement à payer son permis 1 euro par jour !

Le permis à un euro n’est valable qu’une fois. Cependant, en cas d’échec, il est possible de recevoir 300€ pour financer les heures de conduite supplémentaires.

Aide au permis pour les apprentis

Depuis le 1er janvier 2019, une nouvelle aide existe pour tous les jeunes en apprentissage. Ce coup de pouce s’élève à 500€ maximum, une somme que le CFA verse soit directement au jeune apprenti, soit à l’auto-école. L’aide pour le permis est ouvert à tous les apprentis sans condition de ressource s’il répond aux critères suivants :

  • Avoir moins de 18 ans ;
  • Être en contrat d’apprentissage ;
  • Préparer une formation au permis B.

Permis de conduire : l’aide de Pôle Emploi

Dès 18 ans et après une période de 6 mois d’inscription en tant que demandeur d’emploi, il est possible de bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle des frais d’apprentissage du permis. Pôle Emploi peut financer le permis jusqu’à 1 200€ maximum en trois versements destinés à l’auto-école.

Il y a des conditions à respecter, notamment pouvoir prouver que l’obtention d’un poste dépend de celle du permis. Les critères de ressources sont les suivantes :

  • Soit vous percevez le minimum social (RSA, allocation de solidarité spécifique…) ;
  • Soit vous percevez à l’aide au retour à l’emploi (ARE) ou l’allocation de sécurisation professionnelle (ASP).
Versements de l’aideDélaiConsigne
1er versement1 moisPrésentation d’une attestation d’inscription de l’auto-école auprès de Pôle Emploi
2e versement5 moisObtention du code
3e versementObtention du permisA défaut de succès : 2e participation ou 30h de conduite

La bourse municipale pour les jeunes

Dans certaines villes, une bourse pour le permis s’adresse aux 18-25 ans qui n’ont pas les ressources suffisantes pour financer leur préparation au permis. Des mairies proposent cette aide en échange de 40 à 50 heures d’activité d’intérêt collectif.

En général, les mairies financent 50% à 80% du montant final du permis de conduire, jusqu’à 1 300€ maximum. Bon à savoir : un jeune peut cumuler la bourse municipale et le permis à un euro par jour.

Le Fond d’aide aux jeunes (FAJ)

Cette aide s’adresse aux 18-25 ans ayant des difficultés d’insertion ou financières. Une aide pouvant aller jusqu’à 1 000€ est accordée à ces jeunes dont le projet de formation nécessite un permis de conduire. C’est le Département où réside le jeune qui décide du montant du financement.

Passer le permis grâce au CPF

Le compte personnel de formation (CPF) permet à toutes les personnes à partir de 16 ans de profiter d’aides. Ces droits à la formation, qui sont plus ou moins grands en fonction du temps d’activité professionnelle, concernent aussi le permis de conduire.

Dans les faits, 1 CPF permet d’accéder à 1h de conduite. Pour bénéficier de ce système, il faut remplir ces conditions :

  • Ne pas avoir eu de suspension de permis ;
  • Être dans une auto-école participant au programme ;
  • Le permis est lié à un projet professionnel.
Cet article vous a-t-il été utile ?