En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Permis candidat libre : tout savoir sur l’examen

Fanny Baridon - mis à jour le

Passer le permis de conduire en candidat libre ou en faisant appel à une auto-école ? Telle est la question ! Mais quels sont les avantages à passer le permis en candidat libre ? Est-ce moins cher ? Décryptage.

 

Le permis passé en candidat libre est semblable au permis traditionnel. Il s’agit de passer deux épreuves, une théorique sur le code de la route et une pratique, de la conduite. Tout comme le permis habituel, il est impératif de justifier de 20h de conduite avant cette deuxième épreuve et s’il la réussit, le conducteur pourra circuler sur la route.

Qui est éligible pour passer le permis en candidat libre ?

Pour pouvoir s’inscrire pour passer le permis en candidat libre, une personne doit avoir plus de 16 ans. Elle ne pourra cependant passer le code qu’au-delà de 17 ans. Elle doit également être titulaire de la demande de permis agréé par le cachet de l’administration publique et s’être procuré le livret d’apprentissage. Passer le permis en candidat libre peut notamment intéresser les personnes qui :

  • ont subi un retrait de permis, seulement si le candidat n’a pas à justifier de 20h de conduite en auto-école ;
  • n’ont pas envie de passer par une auto-école ;
  • doivent uniquement repasser le code après une invalidation du permis ;
  • possèdent un permis étranger non reconnu en France ;
  • conduisent déjà sans permis.
Astuce Malynx !

Le livret d’apprentissage est un recueil édité par la Sécurité routière pour accompagner le candidat dans sa démarche. Il est obligatoire de le posséder en physique ou numérique et de pouvoir en témoigner lors du passage du permis en candidat libre.

Quelles obligations pour passer le permis en candidat libre ?

Pour passer un permis, le candidat libre doit se rendre dans la préfecture du département ou la sous-préfecture du département de résidence pour demander à passer l’examen.

Pour les candidats souhaitant passer leur permis à Paris, seul le bureau des permis de conduire de la préfecture de police peut délivrer une date d’examen. Le candidat peut envoyer un courrier à son adresse et joindre son dossier.

Le dossier de candidature au permis doit impérativement réunir les pièces suivantes :

  • le formulaire Cerfa 02 et Cerfa 06, à retirer en préfecture ou à imprimer en couleur et recto-verso sur le site du service public, remplit à l’encre noire par le candidat ou son représentant légal s’il est mineur ;
  • 2 photocopies d’un justificatif d’identité en cours de validité ou une photocopie de la pièce d’identité du représentant légal ;
  • 2 photos d’identité récentes en accord avec les normes en vigueur ;
  • une enveloppe A4 adjointe à un timbre « lettre suivie 100g » ;
  • 2 photocopies d’un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois ;
  • si le candidat est né à partir du 1er janvier 1988 : une photocopie de l’ASSR2 (Attestation Scolaire de Sécurité Routière) ou de l’ASR signée ;
  • si le candidat possède un permis de conduire étranger ou un permis relatif à une autre catégorie de véhicule, une attestation de ces diplômes ;

Si le candidat a des problèmes de santé, il doit avoir passé un contrôle médical en règle passé devant un médecin agréé par l’état.

L’accompagnateur du candidat

Le tuteur de conduite qui se sera désigné pour apprendre à conduire au candidat doit respecter certains critères :

Cet accompagnateur peut être un membre de la famille, un ami ou bien même un moniteur d’auto-école.

Même s’il rend un service au candidat, l’accompagnateur n’est pas autorisé à être rémunéré.

La voiture autorisée pour passer un permis en candidat libre

Ce ne sont pas toutes les autos qui peuvent permettre de passer un examen du permis en candidat libre. Elles doivent impérativement disposer :

  • d’un dispositif de double commande : de frein et d’embrayage, d’accélération, d’avertisseur sonore, de feux et d’indicateur de changement de direction ;
  • de 2 rétroviseurs intérieurs ;
  • d’un rétroviseur latéral extérieur gauche réglé pour l’élève ;
  • de 2 rétroviseurs latéraux extérieurs droit dont un réglé pour l’élève et l’autre, le professeur ;
  • d’un panneau portant la mention « apprentissage » placée de façon visible sur le véhicule.

Lors de l’apprentissage de la conduite, le candidat doit être en mesure de présenter le livret d’apprentissage ainsi que le formulaire d’inscription au permis en cas de contrôle routier. Il aura également l’obligation de ne circuler que sur le réseau routier et autoroutier tout en vérifiant les zones interdites à l’apprentissage de la conduite directement en mairie.

Comme tout véhicule motorisé, la voiture d’apprentissage devra être couverte par une assurance auto conforme. Certaines assurances sont adaptées aux particularités d’un véhicule à double commande. Il est également important de signaler l’apprenti comme second conducteur lors de la déclaration à l’assurance.

permis candidat libre prix

Quel est le prix d’un permis en candidat libre ?

Alors qu’un forfait 20h de conduite, requis pour passer le permis en auto-école, affiche en moyenne le prix de 1 804€ en France et que 1h de conduite supplémentaire, coûte 43€ environ selon l’UFC-Que choisir, le permis passé en candidat libre présente un avantage de poids : le prix. En effet, le candidat n’a qu’à s’acquitter de la somme de 30€ pour s’inscrire à l’épreuve du code, ce qui reste moins cher que l’Apprentissage Accompagné de la Conduite (AAC) qui coûte environ 33% du prix d’un permis classique, toujours selon Que choisir.

Attention : certaines régions imposent de régler une taxe sur le permis de conduire en cas de réussite de l’examen. Il s’agit de la Corse du Sud, la Haute-Corse, la Réunion, la Guyane, la Martinique et Mayotte. Son prix varie sensiblement entre ces régions.

Que se passe-t-il à la fin de l’examen de conduite ?

Une fois l’examen passé, tout comme pour un permis traditionnel passé via une auto-école, le résultat est disponible après 48h d’attente. Il est possible pour tous les candidats au permis de consulter leurs résultats à l’épreuve pratique en ligne. Sur le site dédié de la Sécurité routière, le candidat se crée un espace personnel sur lequel il retrouvera toutes les informations relatives à son examen. Une mention « insuffisant » lui demandera de repasser l’examen pratique lorsque qu’une mention « favorable » indique que celui-ci est réussi.

Pourquoi passer un permis en candidat libre ?

Passer le permis en candidat libre peut présenter des avantages. Il est moins cher que le permis traditionnel, moins contraignant, adapté au mode de vie et aux horaires de l’apprenti conducteur.

Encore très peu connu, seulement 0,2% des permis B délivrés sont obtenus par des candidats libres, cet examen nécessite persévérance et assiduité.  De plus, si le permis de conduire en candidat libre semble moins onéreux que de passer par un circuit traditionnel d’apprentissage, il est bon de nuancer cette idée : modifier un véhicule pour qu’il puisse être aux normes pour accompagner le candidat dans son apprentissage n’est pas sans frais. Pour la location d’un véhicule à double commande, il faut compter environ 20€ par heure. Ce qui reste moitié moins cher que l’heure de conduite dans une auto-école mais c’est un coût à prendre en compte lors du choix de la méthode d’apprentissage de la conduite.

Lors de la demande d’examen en préfecture, ce sont les auto-écoles qui sont prioritaires. En conséquence, les délais d’obtention d’un examen peuvent être longs.

Les raisons pour passer le permis en candidat libre ne manquent pas, qu’il s’agisse de préoccupations financières, de commodité pour les personnes habitant loin du centre d’une auto-école ou pour éviter de se réinscrire en tant qu’apprenti conducteur après la perte d’un permis, chacun peut y trouver un intérêt.