Permis de conduire : l’aide au financement de Pôle Emploi

Aide de Pôle emploi et permis de conduire

 

La mobilité géographique est un critère certain lors de la recherche d’un emploi. C’est pourquoi, depuis 2009, Pôle Emploi propose à ses affiliés une aide à l’obtention du permis de conduire, notamment en milieu rural. Quelles sont les conditions d’attribution de cette aide ? Comment effectuer une demande ?

Lever le frein à la reprise d’un emploi

Premiers concernés par l’aide au permis de conduire : les chômeurs en difficulté financière pour lesquels ne pas être titulaire du permis B constitue un réel obstacle dans leurs recherches d’un emploi.  Parmi eux, on trouve surtout les bénéficiaires des minima sociaux, les demandeurs d’emploi en catégorie 5 « contrats aidés » et les demandeurs non indemnisés.

Pour pouvoir bénéficier de l’aide au permis de conduire, les personnes inscrites à Pôle Emploi doivent respecter les conditions suivantes :

  • Avoir au moins 18 ans ;
  • Etre inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi depuis 6 mois minimum et de manière continue (des dérogations sont possibles en cas de promesse d’embauche).

Par ailleurs, les personnes ayant subi une suspension ou une annulation de permis peuvent bénéficier de cette aide lorsqu’il leur est demandé de repasser toutes les épreuves de l’examen du permis de conduire. En revanche, un chômeur qui n’aurait qu’à repasser l’épreuve théorique ne pourrait être éligible.

Permis de conduire

Attribuée une seule fois par bénéficiaire, l’aide au permis de conduire proposé par Pôle Emploi n’est pas cumulable avec une autre aide de la même nature.

Une aide étalée tout au long de la formation

Plafonnée à 1 200 €, l’aide au financement du permis de conduire est directement versée à l’auto-école choisie. Aussi, il est impossible d’effectuer la formation en candidat libre. Le versement se fait en trois fois à chaque étape, après présentation de justificatifs   :

  • L’attestation d’inscription et de suivi de l’apprentissage, au plus tard un mois après l’attribution de l’aide ;
  • Le justificatif de succès à l’examen du code de la route, au plus tard 5 mois après l’attribution de l’aide ;
  • Le justificatif de l’obtention du permis ou de 2 participations à l’examen pratique ou de la réalisation de 30 heures de cours de conduite.

Les démarches à effectuer

Préalablement à l’inscription en auto-école, le demandeur doit se tourner vers l’agence Pôle Emploi à laquelle il est rattaché pour remplir un formulaire de demande. Bien que le choix de l’auto-école soit laissé à la personne qui souhaite se former, l’établissement doit être validé par Pôle emploi, après l’étude d’un devis détaillé des différentes prestations. Pour valider la demande, le relevé d’identité bancaire de l’auto-école devra également être transmis.

Sauf exception, le demandeur doit choisir une auto-école se situant dans le bassin d’emploi de sa résidence.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

    Je viens de perdre mon portefeuille où se trouvait mon permis et ma carte d’identité.

    Le commissariat et la gendarmerie me disent qu’il n’établissent plus de déclaration de perte.

    Que faire?

    Répondre

    Bonjour @Carrin,
    La déclaration de perte doit être effectuée directement auprès de la préfecture. C’est elle qui vous délivrera un justificatif temporaire qui vous permettra de continuer de rouler en toute légalité.

    Répondre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres