En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les voitures radars privatisées bientôt en service dans de nouvelles régions

En 2021, de nouvelles régions compteront des voitures radars, conduites par des prestataires privés, sur leurs routes. Le Centre-Val-de-Loire, la Bourgogne-Franche-Comté et le Grand-Est en font notamment partie.

voiture radar technologie

Elles seront plus nombreuses sur les routes en 2021. Les voitures radars conduites par des prestataires privés vont prochainement investir les routes de nouvelles régions, à commencer par le Centre-Val-de-Loire dès le 4 janvier, comme l’a rapporté dernièrement Le Parisien. Les véhicules concernés appartiennent à la société GSR.

D’autres régions suivront ensuite dans l’année, à savoir la Bourgogne-Franche-Comté, Grand-Est, les Hauts-de-France et la Nouvelle-Aquitaine. Pour rappel, le dispositif est déjà en test en Normandie, en Bretagne et dans les Pays-de-la-Loire.

Des voitures anonymes

Les automobilistes chercheront sans doute à identifier les voitures radars. « Ce sont des berlines compactes. Le but est justement qu’elles s’intègrent dans la circulation de façon anonyme, en ville comme en zone rurale », a simplement commenté Xavier Marotel, directeur de cabinet du préfet du Loiret.

Concrètement, les voitures radars contrôleront les infractions en roulant, mais jamais à l’arrêt. Les itinéraires empruntés seront fixés en amont par les préfectures. Elles sont équipées d’un radar à infrarouge sur leur tableau de bord et leur lunette arrière. Ainsi, elles peuvent flasher « soit un véhicule qui les croise, soit qui les double », explique Xavier Marotel.