En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Radar vandalisé : quelles sont les risques ?

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Du simple graffiti illustrant un mécontentement à la destruction totale de l’appareil, le radar est un objet cristallisant le mécontentement de certains usagers de la route. Il peut donc être important de connaître les risques et conséquences de la dégradation d’un radar.

Que dit la loi sur les dégradations de radar ?

Selon les articles 322-1, 322-2 et suivants du Code pénal, « la destruction, la détérioration ou la dégradation » d’un radar est assimilée à une dégradation de bien public – le bien public étant défini comme un bien dont l’utilisation répond aux deux critères de non-rivalité d’une part et de non-exclusivité d’autre part.

Quelles sont les sanctions pour un radar dégradé ?

Selon les actes perpétrés, la sanction n’est pas la même pour les individus :

  • Jusqu’à 15 000€ d’amende et une peine d’intérêt général en cas dégradation avec des graffitis ou des bâches apposés sur les vitres d’un radar ;
  • Jusqu’à 75 000€ d’amende et 5 ans d’emprisonnement en cas de destruction, incendie, vol ou explosion d’un radar ;
  • Jusqu’à 100 000€ d’amende et 7 ans d’emprisonnement en cas d’actes réalisés en groupe ou masqué.

Combien coûte la réparation d’un radar vandalisé ?

Selon la Sécurité routière, le coût de réparation d’un radar dégardé varie entre 500€ (vitre cassée) à 20 000€ en cas de remplacement total de cet équipement dernière génération.

Cependant, ces réparations ou remplacements sont réalisés avec les fonds récupérer par les amendes issus des… radars !

Cet article vous a-t-il été utile ?