En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Tout savoir sur les radars de stop

  • 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Présent en France depuis février 2016, les radars automatiques de stop ont fait leur apparition afin de sanctionner les infractions liées au non-respect des stops.

Comment fonctionne un radar de stop ?

L’article R415-6 du Code de la route stipule que tous les automobilistes ont l’obligation d’arrêter leur véhicule à un panneau de signalisation stop. Sauf qu’un grand nombre de conducteurs ne marquent pas ce temps d’arrêt devant le marquage au sol, ce qui représente une infraction.

Ainsi, à l’image des radars de vitesse, les radars de stop sont composés d’une caméra vidéo et d’un système de reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation. Le but est d’identifier les conducteurs en infraction via un cliché envoyé aux autorités.

Quelles sont les amendes si vous êtes flashé par un radar de stop ?

Dans le cas où vous vous seriez fait flasher par un radar de stop, vous vous exposez à une contravention de 4ème classe, donc une amende de 135€. D’autre part, vous aurez également un retrait de points sur votre permis de conduire.

Astuce Malynx !

Vous pouvez néanmoins contester l’amende si vous n’étiez pas au volant ou si vous estimez que vous avez été flashé à tord !

Depuis quand les radars de stop sont installés en France ?

Le premier radar de stop a été installé en février 2016 dans la commune de Yerres, en Essonne (91). Une expérimentation avait été menée afin de trouver une solution à la recrudescence des infractions liées aux stops non respectés.

Cet article vous a-t-il été utile ?