En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Bientôt des radars perchés ou cachés pour éviter les dégradations ?

Selon des informations du journal Le Parisien, les pouvoirs publics réfléchiraient à placer les radars en hauteur ou de manière mieux dissimulée. Un moyen d’éviter les actes de vandalisme qui se multiplient ces derniers mois.

nouveau radar

La Sécurité routière cherche des solutions pour faire des économies. En effet, l’Etat pense à installer les radars automatiques sur « des points hauts » ou les fixer « en ville sur du mobilier urbain » rapporte le journal Le Parisien. Il sera alors possible de se faire flasher par des équipements à près de 4 mètres de hauteur sur des pylônes ou panneaux de circulation par exemple.

L’objectif est de ralentir l’essor des actes de vandalisme sur les 2 501 radars installés en France. Les installations endommagées ont notamment été multipliées par 4 en juillet. L’Etat compte ainsi faire des économies sur la facture de remise en état des radars, qui s’élèverait aujourd’hui à près de 10 millions d’euros par an.

Inaccessibles et indétectables

Mis à part le caractère inaccessible, les nouveaux radars seront également plus complets. En plus des excès de vitesse, ils seront capables de flasher les véhicules ne respectant pas les distances de sécurité. Les automobilistes avec le téléphone au volant ou roulant sans ceinture de sécurité seront également exposés.

Enfin, d’autres solutions sont aujourd’hui à l’étude. Déjà utilisés par certaines forces de police selon Le Parisien, les drones pourraient également servir à identifier les comportements à risque selon la Sécurité routière. Cependant du côté de l’Etat, on compte davantage sur les voitures banalisées avec radar à flash indétectable pour sanctionner les mauvais automobilistes.