Sécurité routière : 121 nouveaux radars mobiles d’ici 2018

 

L’Etat compte renforcer son parc de véhicules banalisés équipés de radars mobiles d’ici 2018. Aux 319 véhicules actuellement utilisés vont s’ajouter 121 voitures-radars, portant à 440 le nombre de véhicules de contrôle. Le système embarqué est prévu d’être modernisé avec des logiciels de reconnaissance automatique de la vitesse.

Police et radars embarqués

Le déploiement de ces nouveaux appareils radar embarqués remonte à 2013 et utilise des voitures banalisées de type Renault Mégane, Dacia Sandero Stepway, Peugeot 208 et 308 ou encore l’utilitaire Citroën Berlingo. En 2015, ces voitures-radars ont flashé 1,5 millions de fois sur l’ensemble du territoire.

Petit rappel des vitesses au-dessus desquelles ce radar flashe automatiquement :

  • 146 km/h sur autoroute (limitée à 130 km/h) ;
  • 124 km/h sur voie express (limitée à 110 km/h) ;
  • 102 km/h sur nationale ou départementale (limitée à 90 km/h) ;
  • 61 km/h en ville (vitesse limitée à 50 km/h).

L’Etat privatise les véhicules-radars

L’augmentation du nombre de véhicules n’est pas la seule décision prise par l’Etat. A partir de janvier prochain, le gouvernement a décidé de confier la conduite de ces voitures-radars à des sociétés privées agrées par l’Etat, pour permettre de mobiliser les forces de l’ordre sur d’autres missions.

Bien qu’un appel d’offres doit être passé prochainement pour fournir des chauffeurs à ces véhicules, les premières réactions des automobilistes sont pour le moins négatives. Une enquête Harris Interactive* commandée par l’association 40 Millions d’automobilistes déclare que 83 % des Français voient d’un mauvais œil cette perspective et 76 % estiment que cette mesure « aura pour objectif d’augmenter le montant des contraventions collectées par l’Etat ». 86 % des interrogés craignent que les sociétés concernées réalisent uniquement des contrôles aux endroits où elles ont le plus de chance de constater des infractions.

*Enquête réalisée en ligne du 22 au 24 mars auprès d’un échantillon représentatif de 1 002 personnes.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres