En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Radar tourelle : le guide complet

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

L’arrivée d’un radar nouvelle génération en France, le radar tourelle [tuchel], n’a pas été très bien accueilli par une partie des automobilistes. Voici un guide pour tout comprendre sur ce nouveau dispositif de sécurité routière, qui peut notamment détecter un défaut d’assurance auto.

Les radars tourelles en France

Le déploiement du radar tourelle en France a commencé début 2018. Les premières mises en service ont eu lieu un an plus tard. L’objectif du gouvernement est d’installer près de 1 200 cabines à la fin de l’année 2020. A terme, les radars tourelles doivent représenter 75% des radars fixes du pays. Des cabines vides vont être installées, seul un radar tourelle sur cinq sera équipé, les autres seront des leurres.

En 2022, le gouvernement souhaite atteindre le chiffre de 6 000 radars tourelles déployés sur le territoire.
radar tourelle en france

Carte Ouest France, données radars-auto.com

Fonctionnement du radar tourelle

L’outil principal dont est équipé le radar tourelle est une antenne large champ UMRR qui sert à détecter ou suivre les voitures et calculer la vitesse. Les radars Mesta Fusion déployés en France sont installés dans une tour de quatre mètres de haut. Ils peuvent :

  • Contrôler jusqu’à 126 voitures dans les deux sens ;
  • Voir sur 100 mètres de portée ;
  • Différencier une voiture d’un camion ou un deux-roues.

Quel est le contenu de la cabine du radar tourelle ? En plus de l’antenne, le radar dispose de nombreuses autres pièces. Les voici :

  • Module vidéo ;
  • Module alimentation ;
  • Appareil photo numérique ;
  • Flash infrarouge ;
  • Caméra de vidéo-surveillance de 36 millions de pixels.

Infractions détectées par le radar tourelle

Le non-port de la ceinture de sécurité est considéré comme une infraction

Que peut détecter un radar tourelle ? Le radar tourelle est multifonctions, aussi appelé multitâches. Son flash se déclenche dès qu’il constate une infraction au Code de la route. Alors que les radars fixes flashaient uniquement les excès de vitesse, celui-ci peut détecter :

  • Le non-respect des distances de sécurité ;
  • Le franchissement d’un feu rouge ;
  • L’utilisation d’une voie interdite ;
  • Un dépassement dangereux ;
  • L’absence de ceinture de sécurité ;
  • L’usage du téléphone au volant ;
  • Le franchissement d’une ligne continue.
Pour le moment, les radars tourelles installés en France ne vérifient que les excès de vitesse et le franchissement d’un feu rouge.

Invisibilité du flash

Le radar tourelle a un grand avantage : son flash est invisible. Aucun flash n’est généré lorsque les conditions de luminosité le permettent. Dans la nuit, ou lorsque la luminosité est trop faible, un flash infrarouge, lui aussi invisible à l’œil nu, se déclenche.

Radar tourelle et défaut d’assurance

Conséquences du défaut d'assurance

Le radar tourelle ne peut pas détecter une voiture non assurée. En revanche, un conducteur flashé qui se trouve, en plus, en défaut d’assurance sera lui sanctionné par la police. En effet, depuis 2019, les forces de l’ordre disposent d’un fichier des véhicules assurés (FVA) qui permet de savoir très rapidement l’immatriculation d’une voiture, le nom de l’assureur, le numéro du contrat et sa période de validité, etc.

A chaque infraction enregistrée par le radar tourelle, une vérification sera faite. Si le conducteur roule sans assurance, il sera sanctionné. Pour le moment, une période de prévention et d’information est en vigueur (un simple avertissement est envoyé). Pour rappel, un défaut d’assurance expose à :

  • Une amende de 500€ ;
  • Ou une amende minorée de 400€ si elle est payée sous 15 jours ;
  • Ou une amende majorée de 1 000€ si elle est payée au bout de 45 jours.
En France, près de 700 000 personnes roulent sans assurance. Quand un accident arrive, le conducteur non assuré risque de payer l’indemnisation jusqu’à la fin de sa vie.

Les radars tourelles détruits

L’arrivée des radars tourelles a coïncidé avec le début du mouvement des Gilets jaunes. Le dispositif s’est attiré les foudres des automobilistes en colère qui les ont dégradés de plusieurs manières : sciage, destruction au fusil à pompe, graffitis, incendies… En 2018, plus de 2 000 radars automatiques ont été vandalisés, dont beaucoup de radars tourelles.

S’il est difficile d’atteindre le radar, le mât en revanche est plus facile à découper. Plusieurs villes ont constaté des dégradations : Nogent, Carspach, Viviers, Thionville, Beauvoir, Doix-les-Fontaines, Fitou ou encore Plémet. En Moselle, des Gilets jaunes ont été condamnés à quatre mois de prison avec sursis et un remboursement des frais liés aux dégâts.

Délit

Amende (€)

Peine

Dégradation d’un radar

45 000€

Jusqu’à 3 ans de prison

Dégradation collective d’un radar

75 000€

Jusqu’à 5 ans de prison

Graffiti sur un radar

7 500€

Travaux d’intérêt général

Quel est le prix d’un radar tourelle ?

A l’unité, le prix d’un radar tourelle est estimé à 32 000€. Il est à noter que toutes les cabines tourelles ne seront pas équipées de radars : quatre tourelles sur cinq seront des leurres. Les dégradations de radars tourelles ont coûté 80 millions d’euros à la France, selon Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. 75% des radars tourelles avaient été endommagés au moment le plus fort de la crise.

Cet article vous a-t-il été utile ?