En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Vitesse : les 3/4 des automobilistes opposés à la limitation à 80 km/h

Plus de 75% des Français se déclarent opposés à la limitation de vitesse des routes secondaires à 80 km/h. Pourtant, ils sont tout autant à commettre des excès de vitesse.

limitation vitesse

L’abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes secondaires est loin de faire l’unanimité auprès des automobilistes. Selon le Baromètre 2018 AXA Prévention du comportement des Français au volant, 76% d’entre eux y sont défavorables. Plus de la moitié des sondés perçoivent la mesure comme « une nouvelle taxe déguisée » et 36% la jugent « inutile ».

Pour rappel, la limitation maximale autorisée sur les routes secondaires à 80 km/h sera effective à compter du 1er juillet 2018. Selon le gouvernement, elle devrait permettre de sauver 300 à 400 vies par an.

Les Français et les excès de vitesse

De manière générale, il semblerait que les Français soient adeptes de l’excès de vitesse. D’après l’étude, ils seraient près de 8 sur 10 à commettre ce type d’infraction (78%). Sur les routes secondaires, 54% déclarent rouler à 100-110 km/h au lieu de 90 km/h et 15% à 120-130 km/h. 39% avouent également rouler à 140-150 km/h sur autouroute et 30% à plus de 65 km/h en ville.

Selon la Sécurité routière, la vitesse excessive ou inadaptée demeure la première cause de décès sur les routes : 31% des accidents mortels sont en effet dus à ce type d’infractions. Si les excès de vitesse sont punis par la loi, ils ont également des conséquences sur l’assurance auto. L’excès de vitesse lors d’un sinistre responsable peut en effet faire l’objet d’une exclusion de garanties.