En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Quelle amende pour quel excès de vitesse ?

Claire Tourdot - mis à jour le

En cas de non-respect des limitations de vitesse, la loi est la même pour tous : une amende est imputée au fautif et varie selon l’ampleur de l’excès de vitesse, les conditions dans lesquelles il a été commis, les antécédents du conducteur et sa rapidité de paiement. Focus sur les différents excès de vitesse et les peines associées.

Excès de vitesse inférieurs à 50 km/h

Chevronnés ou simplement inattentifs, les conducteurs qui dépassent les limitations de vitesse fixées par la loi sont sanctionnés par l’article R-413-14 du Code de la route. Constituées d’amendes pécuniaires, ces peines sont également assorties de sanctions complémentaires (retrait de points, suspension du permis de conduire…).

De 68 € à 135 € d’amende selon l’infraction

Le Code de la route prévoit une amende forfaitaire de 135 € (contravention de 4e classe) pour tout excès de vitesse de moins de 50 km/h. Seule exception, lorsque l’excès est inférieur à 20 km/h et que la vitesse maximale autorisée est supérieure à 50 km/h, l’amende ne dépasse pas les 68 € (contravention de 3e classe).

ClasseInfractionsAmendesPoints retirésPeines Complémentaires
3ème classeExcès de vitesse < à 20 km/h (hors agglomération)68€1Aucune
4ème classeExcès de vitesse < à 20 km/h (En agglomération)135€1Aucune
Excès de vitesse < à 30 km/h135€2Aucune
Excès de vitesse < à 40 km/h135€33 ans de suspension
Excès de vitesse < à 50 km/h135€43 ans de suspension
5ème classeExcès de vitesse = ou > à 50 km/hMaximal de 1500€63 ans de suspension, sans sursis, ni « permis blanc », confiscation possible
DélitExcès de vitesse = ou > à 50 km/hMaximal de 3750€63 ans de suspension, sans sursis, ni « permis blanc », confiscation, 3 mois de prison

Exemple : si un conducteur roule à 145 km/h sur une autoroute, il risquera 68 € d’amende. En revanche, s’il roule à 65 km/h en agglomération (même excès de 15 km/h mais avec une limitation à 50 km/h), il sera redevable de 135 €.

Sanctions pour les excès de vitesseLes excès de vitesse sont systématiquement assortis de retraits de points sur le permis de conduire (1 à 4 selon l’ampleur). A partir de 30 km/h de dépassement, le conducteur encourt également une suspension de permis de 3 ans.

Par ailleurs, les vitesses enregistrées par les radars sont corrigées pour prendre en compte une marge d’erreur. En dessous de 100 km/h, une tolérance de 5 km/h au-dessus de la limite est prise en compte. Au-delà de 100 km/h, la vitesse retenue est diminuée de 5 %.

Des montants revus à la hausse ou à la baisse

Le montant de l’amende peut être minoré si celui-ci est payé dans les 3 jours suivant un avis d’infraction remis en main propre (dans le cadre d’un barrage de police par exemple) ou dans les 15 jours en cas d’envoi à domicile. Ainsi, une amende de 68 € sera minorée à 45 € et une amende de 135 € à 90 €.

A l’inverse, en cas de retard de paiement au-delà de 45 jours, l’amende de 68 € sera majorée à 180 € et l’amende de 135 € sera portée à 375 €.

En cas de paiement par Internet d’une amende relevée par un radar automatique, les délais pour régler le PV sont augmentés de 15 jours.

Excès de vitesse égal ou supérieur à 50 km/h

Radars automatiquesÀ partir de 50 km/h de dépassement de vitesse, les choses se corsent pour le conducteur. En effet, ce type d’excès est sanctionné par une contravention de 5e classe, c’est-à-dire passible de 1 500 € d’amende, sans aucune possibilité de minoration.

Par ailleurs, le conducteur se voit retirer 6 points de permis et s’expose à des peines complémentaires prévues par l’article R413-14-1 du Code de la route :

  • 3 ans de suspension du permis ;
  • Interdiction de conduire un deux-roues (y compris ceux pour lesquels le permis de conduire n’est pas exigé) pour une durée de 3 ans ;
  • Obligation d’accomplir un stage de sensibilisation à la sécurité routière ;
  • Confiscation du véhicule (si l’automobiliste en est le propriétaire).

Le délit de récidive

La récidive d’excès de vitesse égal ou supérieur à 50 km/h constitue un délit sanctionné par une amende de 3 750 €. Le retrait de 6 points et les peines complémentaires sont les mêmes, mais la confiscation ou l’immobilisation du véhicule est alors rendue obligatoire. De plus, le conducteur récidiviste risque cette fois-ci une peine de prison de 3 mois.