Automobile : la vitesse maximale bientôt abaissée à 30 km/h à Montpellier

A Montpellier, la vitesse maximale autorisée passera de 50 km/h à 30 km/h à partir de juillet. Une mesure pour réduire l’accidentalité et développer les mobilités douces.

ville taxe montpellier

A Montpellier, les automobilistes devront bientôt lever le pied. A partir de juillet 2021, la vitesse maximale autorisée sera abaissée de 50 km/h à 30 km/h par défaut dans toute la ville. C’était l’une des promesses de campagne du maire Michaël Delafosse (PS). Seules exceptions : certains grands axes, qui eux resteront à 50 km/h.

Avec cette mesure, la ville de Montpellier souhaite d’une part favoriser le développement des mobilités douces et d’autre part réduire l’accidentalité routière. « Ce sont des enjeux de tranquillité publique, de bienveillance, d’apaisement. Chaque utilisateur de la voirie va être plus attentif à ce qui se passe autour de lui car l’automobiliste ne va plus être seul sur la voirie », expliquait à Midi Libre Julie Frêche, vice-présidente chargée des transports et des mobilités actives à la métropole de Montpellier.

Des projets pour les transports

Montpellier n’est pas la première métropole à mettre en place ce type de limitation. Des villes comme Lille, Grenoble ou Nantes l’ont déjà expérimentée, avec des résultats positifs à la clé. D’après Julie Frêche, ces villes ont en effet constaté une « baisse de 70% des accidents mortels ».

Reste à savoir si la mesure saura convaincre les Montpellierains. Certains automobilistes redoutent l’encombrement routier et un trafic plus dense. La Ville mise sur le fait que certains usagers de la route pourraient se reporter sur les transports en commun ou le vélo. Dans ce sens, Montpellier prévoit aussi la construction d’un réseau express vélo, le développement du tramway et des lignes de bus.