En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Passage à 20km/h : quelles sont les villes concernées ?

Certaines villes ont décidé d’abaisser la vitesse maximale autorisée de 30 à 20km/h pour la période du déconfinement. Voici ce qu’il faut savoir.

Grand Est Strsbourg

Les voitures sont de retour dans les centres-villes, depuis le déconfinement de la population. Par contre, il faudra se méfier des radars et des décisions municipales. En effet, dans certaines grandes et moyennes villes, la vitesse maximale n’est plus de 30km/h mais de 20km/h ! Certaines « zones de rencontre » ont également été créées, où les voitures ne sont pas prioritaires.

La ville qui symbolise ce changement est Strasbourg, où la vitesse est passée à 20km/h dans l’hypercentre et les quais Nord. La mairie alsacienne a également mis en place des zones de rencontre, comme la Grande Île : « Il s’agit pour l’instant d’une expérimentation : le nombre de piétons, de cyclistes et d’automobilistes sera évalué, ainsi que l’accidentologie ». Le bilan aura lieu en septembre et déterminera la marche à suivre.

Un maximum de place pour les piétons

Autres villes concernées : Toulouse, qui vient de limiter son hypercentre à 20km/h et a fait des principales rues des zones de rencontre ; ou encore Lorient, qui applique les mêmes mesures. La justification est de donner un espace le plus étendu possible aux piétons pour que la distanciation sociale soit bien respectée.

Enfin, à Paris, Anne Hidalgo a prévu de mettre en place 50 kilomètres de piste cyclable supplémentaires. Cela a pour but d’encourager le vélotaf (aller au travail à vélo) et de protéger les cyclistes des éventuels accidents. Ces décisions font poser cette question au site LesVoitures.com : « Certains maires profitent-ils du déconfinement (…) pour décourager les automobilistes ? »