En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Auto : de nouveaux tarifs pour les fourrières depuis le 14 août

Une auto mise à la fourrière coûte désormais plus cher à son propriétaire. Les tarifs ont augmenté de +0,9% depuis le 14 août.

véhicule fourrière

En France, les tarifs des fourrières sont encadrés. Ces derniers viennent d’être modifiés à la suite de la parution d’un arrêté dans le Journal Officiel du 13 août. Sont concernés les plafonds des frais d’enlèvement et de garde journalière pour les voitures particulières sur le territoire national, comme le précise le site service-public.

Ainsi, depuis le 14 août, les montants maximum pour les frais de fourrière sont les suivants :

  • 121,27€ pour les enlèvements (contre 120,18€ avant, soit une hausse de +0,9%) ;
  • 6,42€ pour les gardes journalières (contre 6,36€ avant) ;
  • 7,60€ pour une immobilisation immatérielle ;
  • 15,20€ pour les opérations préalables à la mise en fourrière ;
  • 61€ pour les expertises.

Des prix plus élevés dans les grandes villes

Quelques grandes villes françaises – celles de plus de 400 000 habitants – font toutefois exception et se voient appliquer des tarifs plus élevés. Des villes comme Paris, Lyon, Marseille ou Toulouse ont un barème spécifique, « afin de tenir compte des problèmes particuliers de circulation et de stationnement et des difficultés de mise en œuvre des opérations d’enlèvement et de garde des véhicules dans ces villes ».

D’après le site Droits-Finances, il faut par exemple compter 150€ pour un enlèvement à Paris et 29€ pour une garde à la journée. A Lyon, Marseille et Toulouse, ces tarifs sont respectivement de 126€ et 10€ par jour. A noter que les tarifs n’ont pas évolué pour les motos, deux-roues, tricycles ou quadricycles.