En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

5 choses interdites (ou non) au volant


Les trajets en voiture peuvent être (très) longs. Manger un sandwich ou fumer une cigarette pour gagner du temps et/ou se détendre est-ce toutefois commettre un délit ? LeLynx.fr profite des départs en vacances pour faire le point sur les choses interdites (ou non) au volant !

Manger au volant : est-ce interdit ? 

Officiellement non ! Bien qu’avoir les deux mains sur le volant soit plus que recommandé ! Contrairement à ce que l’on peut entendre  : aucun article du Code de la route ne mentionne spécifiquement l’interdiction de manger en conduisant. 

Pour autant, l’article R.412-6 du Code de la route permet aux forces de l’ordre de sanctionner tout comportement dangereux : « Le conducteur doit à tout moment adopter un comportement prudent et respectueux vis-à-vis des autres usagers. (…) Tout conducteur doit constamment se tenir en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. » 

Cet article peut donc, éventuellement, conduire les forces de l’ordre à verbaliser un comportement inapproprié et dangereux.

8 règles du Code de la route insolites à l’étranger !
Lire l'article

Et fumer au volant ?

Cigarette électronique

Oui, c’est possible, mais il est interdit à tous les occupants d’un véhicule de fumer en présence d’un mineur.

Le fait de fumer dans une voiture en présence d’un mineur est sanctionné par une amende de 135€, pouvant toutefois aller jusqu’à 750 €.

Conduire en tongs ?

Les tongs, bien que très pratiques l’été, ne sont pas recommandées pour la conduite. Leur port n’est pas expressément interdit par la loi mais vous expose néanmoins à une verbalisation sur le fondement de l’article R.412-6 du Code de la route. Ce dernier oblige tout conducteur à conduire “dans des conditions lui permettant de manœuvrer aisément son véhicule”

Un agent des forces de l’ordre, s’il estime que le port de claquettes ne vous tient pas l’arrière du pied et vous empêche donc d’être totalement maître de votre véhicule, pourra alors vous sanctionner. Amende encourue ? 35 euros, pouvant être minorée à 22€ et majorée à 75€.  

Interdictions au volant et sanctions encourues
Lire l'article

Crochet d’attelage : faut-il le retirer quand il ne sert pas ? 

Cet accessoire, très pratique lorsque l’on part en vacances et souhaite attacher une remorque, peut aussi s’avérer être dangereux. Mais que dit la réglementation ? 

Le Code de la route précise que les “ornements saillants” placés à l’arrière du véhicule sont interdits. La boule d’attelage, a priori concernée par la loi, n’est toutefois par interdite. Le vide juridique existant autour de cet accessoire empêche donc le conducteur, muni de ce dernier, d’écoper d’une amende. 

En revanche, en cas de sinistre où le conducteur du véhicule ayant une boule d’attelage est responsable, l’assureur auto peut considérer cet accessoire comme facteur aggravant et faire valoir une exclusion contractuelle et refuser ainsi d’indemniser le sinistre. Notre conseil donc ? Protéger ou retirer la boule d’attelage lorsque vous n’en avez pas l’utilité ! Si elle ne vous expose, à priori, pas à une contravention, elle pourra toutefois vous éviter bien des ennuis. 

Téléphoner en conduisant ? 

Téléphone pendant la conduite

L’utilisation d’un téléphone portable est strictement interdite et sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 € et un retrait de 3 points du permis de conduire. Toute personne qui tient son téléphone en main tout en commettant une autre infraction peut se voir suspendre son permis pour une durée maximale de 6 mois ! 

Les kits mains libres, oreillettes Bluetooth, écouteurs et casques audio sont également interdits. Seuls les systèmes de communication intégrés aux véhicules sont désormais autorisés.

Le saviez-vous ? Téléphoner en conduisant détourne obligatoirement l’attention et multiplie par 3 le risque d’accident !
 

Cet article vous a-t-il été utile ?