En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

La moitié des Français trouve les interdictions routières trop nombreuses

Les Français ne sont pas adeptes des interdictions, qu’elles concernent où garer sa voiture, quelle vitesse adopter ou quand utiliser son téléphone. Interrogés sur le sujet, ils sont plus de la moitié à penser ces interdits trop nombreux.

Automobiliste

« Un Français sur deux juge qu’il y a trop d’interdits dans sa vie quotidienne », révèle une enquête YouGov pour l’entreprise de signalisation Seton, qui précise qu’à l’inverse, « une Française sur deux déclare le contraire ».

Le sondage montre également que « plus de la moitié des jeunes (18-24 ans) considèrent qu’il n’y a pas trop d’interdits » là où les plus de 55 ans sont 48% à se plaindre de la trop grande quantité d’interdictions.

Dans le détail, lorsqu’on leur demande les interdits qu’ils souhaiteraient voir levés pendant une journée, les Français mentionnent la défense de stationner à 27%, l’interdiction de dépasser la vitesse autorisée à 24% et l’utilisation du téléphone portable à 17%.

Les interdictions les plus transgressées

Si un trop grand nombre d’interdictions dérange, il n’est donc pas surprenant d’en voir certaines transgressées. D’après le sondage, un tiers des Français avoue dépasser les limitations de vitesse tandis qu’une personne interrogée sur quatre utilise son téléphone au volant. Un comportement à risque qui touche davantage les jeunes (44% des 18-24 ans et 39% des 25-34 ans).

Pour autant, les Français sont en faveur d’un durcissement des sanctions en cas de non-respect du stationnement abusif sur une place handicapée (52%), du jet de déchets sur la voie publique (48%) ou d’excès de vitesse (29%).