En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Franchissement d’une ligne blanche : règles et sanctions

  • 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Sur la route, les automobilistes doivent respecter le marquage au sol blanc. Lignes blanches continues, lignes blanches discontinues… Le point sur ces indications, les possibilités ou interdiction de les franchir et les sanctions en cas d’infraction.

Lignes blanches discontinues : des repères

Aussi appelé « signalisation horizontale », le marquage au sol peut adopter différentes couleurs ou formes selon sa signification : lignes, flèches, passages piétons… Ce marquage au sol permet aux conducteurs de lire la route et donc de circuler de manière ordonnée tout en évitant les accidents.

Bien souvent, les automobilistes rencontrent des lignes blanches discontinues, espacées de quelques mètres. Ces lignes ont pour objectif de délimiter les routes à plusieurs voies. Elles peuvent être franchies  :

  • En cas de dépassement ;
  • Si l’automobiliste souhaite tourner ;
  • Lorsque l’automobiliste change de voie.
Règles de stationnement auto : comment éviter les PV ?
Lire l'article

Lignes blanches continues : infranchissables

En revanche, conformément au Code de la route, les lignes blanches continues, elles, ne doivent pas être franchies. On distingue :

  • Le chevauchement, qui consiste à empiéter sur la ligne axiale continue ;
  • Le franchissement, qui correspond au passage des roues de l’autre côté du marquage au sol.

Marquage au sol sur une route

Quelques exception pour le franchissement

Il existe seulement quelques cas de figure dans lesquels le franchissement de la ligne blanche pourrait être toléré par les forces de l’ordre :

  • Pour doubler un cycliste, maus uniquement si la visibilité est bonne, sur une route à double sens limitée à 50km/h ;
  • Pour éviter des obstacles type rocher, arbre… ;
  • Pour dépasser un animal ;
  • Pour contourner un chanter.

En revanche, dépasser un véhicule lent, un bus où un camion à ordure n’est pas autorisé.

Les sanctions en cas de franchissement

Chevauchement ou franchissement, ce comportement est sanctionné par une contravention de 4e classe. Cette dernière donne lieu à une amende forfaitaire de 135€, qui peut osciller à la hausse ou à la baisse selon le délai de règlement :

  • L’amende est minorée à 90€ si le PV est payé dans un délai de 3 jours pour une remise en main propre ou sous 15 jours pour une contravention envoyée au domicile ;
  • L’amende est majorée à 375€ lorsqu’un délai de 45 jours est dépassé. En cas de non-règlement, des poursuites judiciaires peuvent être entamées à l’encontre de l’automobiliste pour le forcer à recouvrir l’amende.

Retrait de points de permis

Par ailleurs, des points de permis de conduire sont systématiquement retirés au fautif. Le chevauchement d’une ligne blanche continue a pour conséquence la perte d’un point, tandis que trois points sont retirés pour un franchissement.

Astuce Malynx !

Lorsque lignes continues et lignes discontinues sont juxtaposées, le conducteur ne doit tenir compte que des lignes qui se trouvent de son côté de la route.

Cet article vous a-t-il été utile ?