Autoroutes : une amende désormais 5 fois plus élevée pour les fraudeurs

Les automobilistes qui ne paient pas leur dû aux barrières de péages devront désormais s’acquitter d’une amende de 375€. Un montant revu à la hausse pour dissuader les récidivistes.

peage

Jusqu’à présent, ne pas payer son trajet d’autoroute engendrait une amende de 75€. Mais la facture va être bien plus salée pour les fraudeurs. L’infraction, qui était sanctionnée par une contravention de 2ème classe, le sera désormais par une contravention de 4ème classe et passe donc à… 375€. Soit 5 fois plus que la somme initiale, à laquelle il faut bien sûr ajouter le montant du péage non acquitté.

Mais les frais ne s’arrêtent pas là ! Les frais de dossier, également appelés « indemnisation transactionnelle », explosent aussi : ils passent de 20€ à 90€. C’est un arrêté paru mercredi au Journal Officiel qui mentionne ces nouvelles mesures. De quoi dissuader les automobilistes de « faire le petit train » aux barrières des péages. La technique consiste à coller le véhicule qui précède pour passer sans payer.

Développement des péages sans barrière

A terme, la loi d’orientation sur les mobilités prévoit de généraliser les péages sans barrière. Les péages à flux libre permettent de réduire les embouteillages et les émissions de gaz à effet de serre. Mais « la suppression des barrières physiques au niveau des péages nécessite, en contrepartie, de renforcer les dispositifs visant à assurer l’effectivité du paiement du péage », explique le ministère des Transports.

Les fraudeurs seront traités différemment selon le type de péage. Pour un péage avec barrière, c’est la sanction évoquée ci-dessus qui s’applique. Pour un péage sans barrière, les frais de dossier ne seront que de 10€ pendant 15 jours, avant de passer à 90€, auxquels s’ajoutera le montant du péage. Si le fraudeur n’a pas réglé son amende sous 45 jours, il devra alors payer 375€.

Impossible d’échapper à l’amende en vendant sa voiture. L’Etat prévoit de bloquer toutes les démarches de cession d’un véhicule tant que la facture sera impayée.