En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Assurer une voiture puissante quand on est jeune conducteur

Claire Tourdot - mis à jour le

Le permis de conduire tout juste en poche, de nombreux jeunes conducteurs n’attendent qu’une chose : s’offrir une voiture puissante. Un désir bien vite réfréné par les compagnies d’assurance auto qui prennent rarement le risque de couvrir un conducteur novice au volant d’un bolide. Il existe toutefois des solutions.

En matière d’assurance auto, les tarifs appliqués sont directement liés au modèle et à la motorisation de la voiture assurée. Plus le véhicule est puissant, plus la prime annuelle est susceptible d’augmenter… d’autant plus si la personne au volant est titulaire du permis de conduire depuis moins de trois ans. En effet, les jeunes conducteurs sont source d’inquiétude pour les assureurs qui voient en eux des « profils à risques » avec peu d’expérience sur la route.

Des garanties coûteuses

Aussi, les conducteurs novices qui souhaitent assurer une voiture puissante ou sportive sont généralement confrontés à deux scenarios : soit les compagnies d’assurance refusent tout simplement de les assurer, soit les devis atteignent des sommes très élevées, au point de dissuader la plupart des propriétaires.

Ces tarifs bien supérieurs à la moyenne s’expliquent par la nécessité de souscrire un contrat d’assurance « tous risques » pour couvrir un véhicule de valeur. En cas de sinistre, cette formule prend en charge les dommages causés au tiers impliqué, mais aussi ceux subis par le conducteur responsable et son véhicule. De plus, il est recommandé de souscrire une option « valeur à neuf » valable deux ans qui garantira le remplacement de la voiture sinistrée par un véhicule neuf.

Les assureurs considèrent une voiture « puissante » à partir de 6 chevaux fiscaux : BMW Série 1, Audi A3, Clio RS, Peugeot 208 GTI…

Conseils pour réduire la note

Les jeunes propriétaires de grosses cylindrées devront s’armer de patience pour trouver une assurance auto : la recherche s’avère souvent infructueuse, à moins d’en payer le prix. Quelques astuces :

  • Opter pour la conduite accompagnée. Les jeunes apprentis ont en moyenne 4 à 5 fois moins d’accidents que les conducteurs passés par un apprentissage classique. Un argument qui rassure les compagnies sur les aptitudes du conducteur à maîtriser son véhicule et permet de faire baisser les prix ;
  • Souscrire chez l’assureur de ses parents. Une relation de confiance y est déjà installée, facilitant le dialogue pour négocier un rabais sur la prime annuelle ;
  • Regrouper ses contrats. Assurance habitation, santé, deux-roues, auto… en rassemblant ses contrats chez un même assureur, il est parfois possible de bénéficier de réductions ;
  • Garer son véhicule dans un lieu clos. Plus une voiture puissante est protégée par son propriétaire, plus l’assureur sera enclin à lui proposer une réduction de prime.
Plus de détails sur ce thème