Leasing jeune conducteur : comment ça marche ?

  • Jusqu'à 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • Jusqu’à 298€* d’économies pour un contrat au même niveau de garantie !

L’achat d’un véhicule représente un sacré budget, particulièrement pour les jeunes conducteurs qui doivent déjà débourser davantage pour leur assurance auto. C’est pourquoi de nombreux automobilistes novices se lancent dans l’aventure du leasing, cette location de véhicule avec option d’achat. Zoom sur les avantages du leasing pour les jeunes conducteurs.

Jeunes conducteurs : pourquoi faire le choix du leasing ?

Peut-on faire un leasing quand on est un jeune conducteur ? La réponse est oui !

Le leasing permet d’acquérir une voiture en commençant par la louer, donc sans investir beaucoup d’argent au départ. Ainsi, c’est une manière de faire des économies lorsque l’on démarre dans la vie avec un petit budget.

Voici les avantages du leasing pour les jeunes conducteurs :

  • Le leasing permet de profiter des avantages d’un véhicule neuf ou d’occasion, sans passer obligatoirement par la case «achat de voiture», et sans faire de crédit ;
  • Il permet également de bien gérer son budget : de nombreuses formules sont « tout compris » (contrat d’assurance auto jeune conducteur, entretien). Par conséquent, les automobilistes fraîchement lauréats du permis de conduire savent à l’avance combien leur coûte leur véhicule tous les mois.

Comment souscrire un leasing quand on est jeune conducteur ?

Les conditions pour souscrire

Bonne nouvelle, le leasing s’adresse à tous les jeunes conducteurs sans exception ! En effet, il n’y a pas de prérequis : peu importe son âge, ou son niveau d’expérience, toute personne titulaire du permis de conduire peut souscrire un contrat en leasing.

En revanche, une bonne santé financière est indispensable lorsqu’un automobiliste, quel qu’il soit, souhaite souscrire un leasing. Ainsi, le concessionnaire ou l’organisme de prêt a le droit de demander différents documents qui prouvent la solvabilité du futur locataire :

  • Les trois derniers relevés de compte bancaire : ils permettent d’analyser la gestion financière du demandeur ;
  • Les trois derniers bulletins de salaire : ils servent à vérifier que l’emprunteur travaille, et à prendre connaissance du taux d’endettement possible ;
  • L’avis d’imposition : il permet d’avoir une idée globale de la situation financière réelle de l’emprunteur.

La souscription du leasing

Pour louer une voiture en leasing quand on est jeune conducteur, le mieux est de se rendre chez un concessionnaire automobile.

Voici les grandes étapes de la souscription d’un contrat de leasing jeune conducteur :

  1. Le jeune conducteur (le locataire) souscrit un contrat de leasing chez un concessionnaire automobile ou un établissement de crédit (le loueur). Ce contrat doit indiquer la valeur résiduelle de la voiture lorsque la période d’engagement touche à sa fin ;
  2. Le locataire verse un dépôt de garantie ;
  3. L’organisme lui loue un véhicule protégé par la garantie constructeur;
  4. Chaque mois ou chaque trimestre, le locataire règle une somme d’argent au loueur ;
  5. À la fin du contrat, le locataire peut lever l’option d’achat. Cela lui permet de garder le véhicule à l’échéance, sur restitution de son coût résiduel.
Bon à savoir : le prix des échéances mensuelles varie en fonction du modèle, du kilométrage défini au préalable, et de la période de location. En général, la première échéance est plus conséquente que les suivantes. Elle représente environ 30 % du prix initial, un détail à ne pas omettre pour les jeunes conducteurs qui n’ont pas l’intention d’acheter le véhicule à terme !

Le contrat leasing jeune conducteur

Une fois que le jeune conducteur a identifié le véhicule qu’il souhaite louer, il signe un contrat de leasing avec le loueur.

Ce contrat mentionne :

  • La durée du leasing : celle-ci peut être fixée entre 12 et 60 mois ;
  • Les échéances/mensualités ;
  • Le kilométrage à respecter ;
  • La prise en charge de l’assurance et de l’entretien : le loueur ou le locataire peuvent s’en charger ;
  • Le dépôt de garantie ;
  • La levée d’option : elle permet de garder l’auto à l’échéance sur paiement de son coût résiduel.

Le rachat du véhicule en leasing par le jeune conducteur

Une fois que le contrat est terminé, le locataire a deux possibilités :

  • Acheter le véhicule loué : le locataire « lève l’option ». Dans ce cas, le loueur déduit le dépôt de garantie du prix de vente, correspondant à la valeur résiduelle de la voiture ;
  • Restituer le véhicule au loueur : le locataire récupère alors son dépôt de garantie, moins le montant nécessaire pour remettre en état le véhicule.

Mettre fin au leasing de manière anticipée

Jeune conducteur, vous souhaitez clore le leasing avant son terme ? Vous devrez malheureusement vous acquitter des échéances restantes, c’est-à-dire de votre solde. Et ce, même si vous retournez la voiture auprès du loueur.

Néanmoins, pour rentrer dans vos frais, vous pouvez tenter de transférer votre contrat de leasing à un particulier. Notez que dans ce cas, le loueur doit donner son accord.

Vous pouvez également vendre le véhicule et solder le crédit avec le produit de la vente.

Enfin, notez qu’il est possible de prévoir dans le contrat de leasing jeune conducteur une option d’achat avant terme. En général, le locataire doit respecter un délai d’au moins un an pour être en mesure d’acheter le véhicule par anticipation.

Vous connaissez maintenant tout ce qu’il faut savoir sur le leasing jeune conducteur !

Cet article vous a-t-il été utile ?