En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Toutes vos questions sur les autorisations et les restrictions


Le confinement est en place depuis deux semaines et pourtant certaines mesures restent encore floues pour certains. Que prévoit la législation au sujet des déplacements en voiture ? Doit-on encore payer le stationnement ? Pour y voir plus clair, nous avons sélectionné vos questions et y avons répondu.

Le stationnement est-il payant ou gratuit ?

Très bonne question, puisqu’il faut se rappeler que le stationnement était gratuit dans de nombreuses grandes villes lors du premier confinement. La réponse n’est pas unique. En effet, la plupart des métropoles ont décidé de ne pas reconduire cette possibilité. Paris, Nantes et Lyon, notamment, maintiennent le stationnement payant.

A Caen, la situation est déjà plus ambigüe, puisque le stationnement est payant, mais la municipalité a annoncé qu’elle ne sera pas trop regardante. Des amendes seront mises pour entrave à la circulation ou stationnement sur les places réservées, mais les dépassements légers de durée de stationnement ne seront pas sanctionnés, à en croire la mairie.

Pour plusieurs autres villes, à l’inverse, le stationnement redevient gratuit le temps du confinement. Ce sera le cas à Marseille, Clermont, Nice, Ajaccio, Reims, Toulon ou encore Boulogne-sur-Mer. Et si votre ville n’a pas été citée dans cet article, renseignez-vous auprès des services municipaux pour en savoir plus.

Peut-on poursuivre la conduite accompagnée ?

Conduire sans permis ou sans assurance

Là encore, la question mérite d’être posée, d’autant que le gouvernement n’est pas très clair sur le sujet. Lors du premier confinement, la conduite accompagnée était totalement interdite. Mais en novembre, il semble en aller autrement. En effet, réviser ses acquis au volant est toujours interdit, sauf si cela se fait dans le cadre d’une dérogation prévue par l’attestation.

Ainsi, il est impossible de faire de la conduite accompagnée en théorie. Mais si vous allez faire des courses avec votre accompagnateur, par exemple, cela devient autorisé. Il faudra vous munir de l’attestation de déplacement (une par personne). Veillez donc à ce que votre sortie coche au moins une des cases de l’attestation. Gendarmes et policiers ont reçu des consignes floues sur ce point.

Puis-je chercher un colis ou un achat en ligne au-delà d’un kilomètre ?

La Poste, Colissimo et Mondial Relay sont prêts à faire face à l’afflux des livraisons. Avec près de 2 millions de colis quotidiens, difficile pour ces réseaux de s’organiser. En fait, les services seront inchangés avec le confinement. Il vous sera toujours possible d’aller dans les points de livraison pour retirer votre commande. Si le point relais est fermé, votre colis sera acheminé vers un commerce ouvert ou pourra même vous être livré à domicile.

Pour retirer votre colis, il suffira de cocher la case « Déplacement pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité (…) le retrait de commande ou les livraisons à domicile » sur votre attestation. Aucune restriction spatiale n’est appliquée, donc vous pouvez aller au-delà d’un kilomètre. Il en va de même pour l’achat d’un véhicule : vous pouvez passer par le click and collect. Mais pas acheter une voiture à un particulier

Les achats en ligne entre particuliers sont toujours possibles, mais les plateformes recommandent de passer par les transporteurs évoqués ci-dessus. Vous pourrez donc vous rendre chez un particulier pour récupérer un achat dans la limite d’un kilomètre, en respectant les gestes barrière.

Puis-je amener mon véhicule au contrôle technique ?

Le gouvernement s’est montré bien plus clair qu’en mars dernier : les centres de contrôle technique resteront ouverts pendant le confinement. Vous pourrez donc apporter votre voiture avec une attestation de déplacement dérogatoire, en pensant à cocher la case « Déplacement pour effectuer des achats de fournitures… »

Contrairement au premier confinement, vous ne bénéficierez d’aucune tolérance quant aux éventuels retards dans votre agenda de contrôle technique. Vous risquez une amende de 135€ et l’immobilisation de votre voiture à la fourrière en cas de non-respect des délais. Il est également recommandé de vider l’habitacle de tous vos effets personnels, pour limiter la propagation du virus.

Vous avez une autre question et souhaitez que LeLynx vous réponde ? N’hésitez pas à nous interroger sur nos comptes Facebook ou Twitter. #AlloLeLynx
Cet article vous a-t-il été utile ?