Des entreprises privées pour surveiller l’épreuve du Code ?

 

A partir du 1er juin, des entreprises privées seront autorisées à surveiller les candidats à l’épreuve du Code de la route.

Le Code de la route

Le 2 mai dernier est entré en vigueur la réforme du permis de conduire, mettant au goût du jour l’examen du Code de la route. Dès le 1er juin prochain, une prochaine étape sera mise en place, visant à autoriser certaines entreprises privées à surveiller l’épreuve.

Avec ce changement dans la procédure actuelle, le gouvernement espère décharger les inspecteurs du Code de la route pour qu’ils puissent se consacrer pleinement à l’épreuve de conduite. Les syndicats des inspecteurs sont déjà très remontés contre cette privatisation et prédisent une flambée des élèves recalés. « Les échecs et les passages multiples vont arranger ces entreprises à but lucratif », avance Pascale Maset du syndicat Snica-FO.

En 2014, le temps d’attente moyen pour repasser son permis après un premier échec était de 98 jours. Les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur portaient le délai d’attente en France à une moyenne de 70 jours.

Passer son Code avec La Poste

Pourtant, des entreprises publiques comme La Poste vont s’adonner à l’exercice. D’après elle, une simple inscription sur le site Internet permettra de se rendre au bureau de Poste en bas de chez soi pour passer l’examen, à 19h ou même le samedi.

Selon le ministère, 142 000 places d’examen supplémentaires seront débloquées par ces nouveaux effectifs. Il faut ajouter à cela le recrutement de 125 inspecteurs permettant l’ouverture de 200 000 places pour l’examen sur route.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres