En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

L’assurance auto pour les jeunes conducteurs

Julie Lambert - mis à jour le

Fraîchement titulaires du permis de conduire, les jeunes conducteurs se lancent à la recherche d’une première assurance auto. Mais leur quête s’avère parfois longue et laborieuse, car l’autocollant « A » est souvent synonyme de prime plus chère ou de portes qui se ferment.

Si les assureurs auto proposent des contrats d’assurance jeunes conducteurs à des prix très élevés, c’est parce qu’ils jugent que le risque encouru accru. Et les chiffres ont tendance à pencher de leur côté : les 18-24 ans seraient impliqués dans 22% des accidents mortels de la circulation. Par ailleurs, les jeunes sont souvent considérés comme la catégorie d’automobilistes ayant le plus fort goût du risque. Ainsi, la crainte des assureurs se traduit dans les faits par une majoration de la prime d’assurance pouvant atteindre 100% durant les deux premières années.

La conduite accompagnée

En matière d’assurance auto, le critère de tarification principal est le risque que vous présentez pour l’assureur. Or, le manque d’expérience sur la route est un facteur de risque important. Ainsi, la conduite accompagnée offre un avantage non-négligeable, forcément pris en compte par les compagnies d’assurance auto, celui d’une maîtrise effective de la route et du véhicule. Là encore, les chiffres sont clairs : les jeunes apprentis ont 4 à 5 fois moins d’accidents que les conducteurs novices passés par un apprentissage classique.

Un jeune en conduite accompagnée conduit en moyenne 3 000 km avant de passer son permis.

Les avantages de la conduite accompagnée : 

  • Un tarif plus avantageux que celui du contrat jeune conducteur, allant parfois jusqu’à la suppression totale de la surprime ;
  • Une plus grande facilité à trouver un assureur.

>> COMPARER LES ASSURANCES AUTO JEUNES CONDUCTEURS <<

Le statut de conducteur secondaire

Saviez-vous qu’il était possible de vous enregistrer en tant que conducteur secondaire sur le véhicule de vos parents ou d’un membre de votre famille ? Cette astuce peut vous faire économiser la surprime jeune conducteur, le temps de devenir un automobiliste confirmé (3 ans aux yeux des assureurs). Et pas de panqiue, cette solution est relativement économique pour la personne qui accepte de vous ajouter dans son contrat auto.

Les avantages du statut de conducteur secondaire :

  • Profiter de l’assurance auto du conducteur principal pour acquérir de l’expérience ;
  • Eviter la surprime d’assurance jeune conducteur.

D’autres astuces pour réduire la note

  • Achetez une petite voiture d’occasion. Commencer à rouler avec un petit véhicule vous coûtera beaucoup moins cher à assurer. Pour le calcul de la prime d’assurance auto, la valeur et la puissance du véhicule sont des critères clés. Plus la voiture est chère et puissante, plus la prime est élevée.
  • Optez pour une assurance au tiers, plutôt que pour une assurance tous risques. En effet, ce type de véhicule peut-être tout à fait suffisant pour un véhicule de faible valeur.
  • Privilégiez l’assureur de vos parents. Il peut arriver que l’assureur réduise le montant de votre prime jusqu’à 30%.
  • Enfin, faites jouer la concurrence en comparant les offres d’assurance auto pour trouver les tarifs les plus intéressants du marché.
Plus de détails sur ce thème
Dernièrement sur ce thème