En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Taxe carbone : un rapport réclame la fin du gel

Après le gel de la taxe carbone obtenu dans la loi de finances 2019, une instance de la Cour des comptes demande une hausse vertigineuse de ce prélèvement.

consommation carburant

Tandis que le prix des carburants (essence et diesel) flambe sans discontinuer depuis une semaine, une autre mauvaise nouvelle guette les automobilistes. En effet, le Conseil des prélèvements obligatoires, un organe de la Cour des comptes, a publié un rapport qui demande la fin du gel de la taxe carbone, et donc, sa hausse.

L’argument avancé par le rapport est le respect des limitations de gaz à effet de serre. Déjà, en août, l’institut Montaigne réclamait la poursuite de la hausse de cette taxe sur les carburants. Elle avait été gelée suite au mouvement des Gilets jaunes, fin 2018. Son coût n’a cessé de croître depuis 2014, passant de 8,4€/T de CO2 (en incluant la TVA) à 53,50€/T.

Une taxe écologique sans mesure écologique

Si la fin du gel se confirme pour 2020, la taxe carbone devrait atteindre le seuil de 78,50€/T de CO2, un chiffre qui pourrait réveiller la colère des automobilistes. Le but du gouvernement est d’atteindre la neutralité carbone en 2050, mais il doit attendre la décision de la convention sur le climat, qui doit trancher sur l’avenir de la taxe carbone.

Notons que le rapport ne demande pas que les recettes de la taxe carbone soient affectées à des mesures écologiques. Au contraire, tout comme l’économiste Christian de Perthuis, la Cour des prélèvements obligatoires veut juste forcer les Français à renoncer à l’essence et au diesel. Pas sûr que ces arguments vont convaincre le gouvernement ou la population.