En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Vers des péages plus chers pour les voitures à fortes émissions de CO2 ?

La Commission Européenne envisage de lier les tarifs des péages au niveau d’émission en particules fines, notamment de CO2, des voitures, camions et bus pour réduire l’empreinte carbone des transports routiers.

Péage

L’objectif de cette proposition de la Commission Européenne, qui doit encore être finalisée, est d’établir quelques principes (et non des lois imposées aux Etats membres) étendus à l’ensemble de l’Union Européenne en matière de tarification des péages, l’un d’eux visant à faire payer les automobilistes en fonction de la distance parcourue.

La proposition prévoit le maintien du niveau moyen des péages collectés, c’est à dire qu’il y aura davantage de véhicules polluants qui paieront plus, tandis que les véhicules propres qui paieront moins seront également plus nombreux. Les poids lourds représentent en effet un faible pourcentage des véhicules sur la route alors qu’ils sont responsables d’un tiers des émissions de CO2 des transports routiers dans l’Union européenne.

Encourager un renouvellement du parc auto

L’Acea (Association des constructeurs européens d’automobiles) a indiqué son soutien à une différenciation des coûts des péages en fonction des émissions de CO2, à condition qu’elle encourage les émissions basses en conditions réelles de conduite et qu’elle permette une juste concurrence entre les différents types de véhicules.

« Toute taxation routière qui ne prendrait pas en compte les émissions réelles de l’ensemble du véhicule (incluant les pneus, le poids et l’aérodynamique) sous-optimiserait la flotte », a déclaré l’Acea. Avec des poids lourds contraints de payer en fonction de leurs émissions de CO2, le coût au kilomètre des véhicules les moins vertueux augmenterait et devrait encourager le renouvellement des flottes automobiles en Europe.