Mesures antipollution : les automobilistes franciliens en colère

 

L’association 40 Millions d’automobilistes a lancé une action en justice contre l’interdiction de circulation de véhicules anciens à Paris à partir du 1er juillet.

La pollution à Paris

Dans son combat contre la pollution, la capitale se met les automobilistes parisiens à dos. La ville a en effet décidé de bannir tous les véhicules immatriculés avant 1997 du Paris intra-muros. Plus de 513 000 propriétaires de voitures seraient concernés en Île-de-France.

C’est l’association 40 Millions d’automobilistes qui a décidé de s’attaquer à la mesure qui doit entrer en vigueur au 1er juillet. Elle a annoncé ce mercredi le lancement d’une action en justice collective contre la mairie de Paris, avec comme objectif d’obtenir une indemnisation du préjudice financier subi par les automobilistes franciliens.

Les voitures perdront quasiment la moitié de leur valeur

D’après l’association, les modèles visés par la municipalité perdront quasiment du jour au lendemain la moitié de leur valeur. L’avocat Jean-Baptiste Iosca, associé à cette action judiciaire, souligne que « personne ne voudra de votre voiture si elle ne peut plus circuler dans Paris et elle ne vaudra donc plus rien ».

Le délégué général de 40 Millions d’automobilistes, Pierre Chasseray, s’insurge que « d’ici à 2020, tous les véhicules essence et diesels immatriculés avant le 1er janvier 2011 seront interdits à la circulation dans la capitale ». Ces véhicules représenteraient pourtant à ce jour près de 85% des 6 millions de voitures particulières franciliennes.

La pétition en ligne Remboursemabagnole.com, lancée par l’association, invite d’ores et déjà les propriétaires des véhicules concernés à se faire connaître.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres