En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Votre voiture est-elle frappée par le nouveau malus auto ?

Le projet de loi de finances 2020 est actuellement discuté à l’Assemblée. Le nouveau barème du malus auto devrait être vu à la hausse.

Bonus malus automobile

Les discussions du projet de loi de finances (PLF) ont débuté lundi 14 octobre à l’Assemblée Nationale. En préparation notamment, la réévaluation du malus automobile, dont le barème devrait se durcir l’année prochaine. Désormais, le malus devrait s’appliquer dès 110g de CO2 émis par le véhicule, et non plus 117g.

Ce nouveau seuil devrait fortement impacter certains modèles, comme les voitures familiales, dont quelques-unes voient leur malus grimper du simple au double. C’est ce qui ressort de l’étude AAA Data pour BFM Auto. Par exemple, la taxe appliquée à une Mercedes GLC diesel, qui était de 2 010€, passera à 4 253€ en 2020, soit plus du double. Pareil pour la Volkswagen Touareg.

Des malus de plus de 10 000€ !

Les voitures familiales, qui émettent souvent entre 130 et 160g de CO2 par kilomètre, seront les plus impactées. Même une voiture neuve pas chère comme la Dacia Lodgy va voir son malus démultiplié, de 300€ à 1 172€. A cause de ce malus, certaines marques vont purement retirer des modèles, comme Hyundai, dont la sportive i30N subit une taxe incroyable de 12 500€, un tiers du prix de la voiture !

AAA Data révèle les modèles qui voient le malus le plus augmenter, non pas en pourcentage, mais en valeur brute. La Touareg augmente de 5 202€, la Mercedes GLE diesel de 4 435€, suivie de deux modèles essence, la BMW X3 (+4 327€) et la Land Rover RR Evoque (même augmentation). Pour ces quatre voitures, la somme dépasse désormais les 10 000€ de malus.