En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Auto : Journée sans voiture à Paris le dimanche 16 septembre

La Ville de Paris organise la 4ème édition la Journée sans voiture ce dimanche 16 septembre. Des restrictions de circulation sont imposées aux automobilistes.

Paris Journée sans voiture

Ce dimanche, les Parisiens devront laisser leur voiture au garage. En effet, la 4ème édition de la Journée sans voiture se tiendra le 16 septembre dans la capitale, périphérique non compris, de 11h à 18. Une initiative qui permettra aux piétons, aux cyclistes, aux amateurs de roller, de trottinette ou de tout autre moyen de transport non motorisé de profiter pleinement de la ville.

A noter toutefois que certains véhicules à moteur seront autorisés à circuler. C’est par exemple le cas des transports en commun et des taxis, qui pourront rouler à 20 km/h maximum dans les 4 premiers arrondissements et à 30 km/h dans le reste de la capitale. « Aucune dérogation, hors véhicules d’urgence, ne sera acceptée », a précisé la municipalité.

La circulation sera également interdite dans les Bois de Boulogne (16e) et de Vincennes (12e).

Bilan positif en 2017

L’année dernière, la Ville de Paris avait tiré un bilan positif de la Journée sans voiture. Lors de la troisième édition, le trafic automobile avait baissé de 50%. La circulation avait même diminué d’un tiers sur le périphérique, alors qu’il n’était pas concerné par l’opération. Selon l’association Bruitparif, le bruit avait également été réduit de 20%.

Pour les habitants de la capitale, il est déconseillé de se risquer à circuler avec un véhicule à moteur. 1 000 policiers seront mobilisés pour réaliser des contrôles. En cas d’infractions, les contrevenants s’exposent à une amende de 35€.