En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Les voitures à essence seront interdites dans Paris à partir de 2030

La mairie de Paris souhaite prendre de l’avance sur le calendrier du gouvernement de la fin des voitures essences et diesel à l’horizon 2040 en interdisant la circulation des véhicules essence dans la capitale d’ici 2030.

voitures paris

A l’occasion d’un comité de pilotage du plan climat de la Ville, mercredi 11 octobre, la mairie de Paris a dévoilé une nouvelle mesure visant à limiter la place de la voiture en ville en interdisant la circulation des voitures essence dans Paris en 2030.

« Nous avons planifié cette sortie des véhicules thermiques » parce que « le temps presse tout simplement », a expliqué Christophe Najdovski, maire-adjoint de Paris chargé des transports et de l’espace public.

A l’occasion de la COP 21, la ville de Paris avait pris l’engagement d’être neutre en carbone et de faire 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050, tout comme Copenhague et Berlin.

60% des Parisiens n’ont pas de voiture

Cette mesure entamant la disparition des voitures thermiques de la capitale ne sera pas la plus difficile à mettre en place selon le cabinet de la maire de Paris, Anne Hidalgo, puisqu’aujourd’hui, plus de 60% des Parisiens n’ont pas de voiture.

Les Parisiens, mais également les périurbains qui doivent se rendre dans la capitale devront alors se tourner vers les voitures électriques ou hybrides, tandis que la mairie de Paris parie également sur les nombreux projets de transports en commun du Grand Paris.