Essence et diesel : retour du carburant à prix coûtant chez Leclerc

Comme à chaque fin d’année, les routes de France vont être massivement empruntées par les automobilistes, à l’occasion des fêtes de fin d’année. C’est en ce sens que Leclerc reconduit son opération de vente d’essence et de diesel à prix coûtant ! 

Essence diesel retour carburant prix coûtant Leclerc

Petite accalmie pour les prix de l’essence et du diesel en cette fin d’année

Voilà de quoi terminer l’année avec une préoccupation en moins. Le groupe Leclerc annonce, par l’intermédiaire de son patron, Michel-Edouard Leclerc, le retour du coup de pouce à la pompe, toujours dans le but de préserver un tant soit peu le budget des Français qui comptent prendre la route pour les fêtes.

Le fils d’Edouard Leclerc l’a annoncé mercredi 8 décembre, au micro de RMC/BFM TV : « On va le refaire à cette période, car on sait que durant les fêtes de fin d’année les Français vont prendre la route pour aller visiter leurs familles, etc. »

Le groupe va donc se remettre à commercialiser son essence et son diesel à prix coûtant et à n’en tirer aucun profit sur une période allant du 18 décembre au 2 janvier. Rappelons que cette opération avait été lancée dès la mi-octobre, pendant près d’un mois, à la veille des vacances de la Toussaint marquées par une hausse record des prix du carburant.

Il y a près d’un an, le sans-plomb 95 E10 affichait 1,34 € à la pompe et le gazole était vendu à 1,26 €. Aujourd’hui, ils tutoient respectivement les 1,60 € et 1,50 € par litre. 

Opération séduction pour le groupe Leclerc

Si cette opération permet aux Français de réaliser quelques centimes d’économies sur leur plein, elle n’est pas sans intérêt pour le groupe Leclerc. En effet, cela attire une nouvelle clientèle qui en profitera sans doute pour réaliser, voire terminer ses achats de Noël ! C’est Michel-Edouard Leclerc lui-même qui évoque la démarche « commerciale » de cette opération : 

Lors de notre dernière opération similaire du 15 octobre au 13 novembre, 30 % de clients de plus que d’habitude ont choisi de venir s’approvisionner chez nous car nous proposions du prix coûtant. Cela répond donc à une attente non négligeable des Français.

Michel-Edouard Leclerc


L’intérêt n’est donc pas nul pour le géant de la grande distribution, surtout dans ce contexte de crise sanitaire où bon nombre de Français mettront la main à la poche, après une année marquée par de nombreuses restrictions.

Le président de la branche carburant et énergies nouvelles du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) évoque aussi le « marketing pour la grande distribution » impliqué par les opérations prix coûtant. « Le but c’est de générer du trafic en magasin. Sur une station qui fait 1000 véhicules par jour, vous allez en faire venir 200 de plus et vous pouvez estimer que 15% iront dans le magasin faire leurs courses. »