En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Essence et Diesel : les prix montent en flèche, la colère aussi

En l’espace de deux jours, essence et diesel ont connu une importante inflation. L’UFC-Que Choisir réclame la baisse des taxes.

Après l’attaque d’installations pétrolières en Arabie Saoudite, le cours du baril de Brent a explosé. Cela se répercute directement sur le prix à la pompe, qui a augmenté de quatre à cinq centimes le litre dans de nombreuses stations. L’Union française des industries pétrolières (Ufip) a mis en garde lundi contre ce « mini choc pétrolier ».

Le prix moyen du sans plomb 98 était ce matin à 1,570€/l selon le site Carbu.com, une hausse de quelques centimes en une semaine. Le sans plomb 95 (E5) était enregistré à 1,502€/l, le E10 à 1,484€/l (+0,8€) et le diesel a augmenté de près de 0,15€/l en sept jours pour atteindre 1,450€/l. Des chiffres encore éloignés des records de novembre 2018 et avril 2019 mais qui inquiètent.

Gel des carburants ou baisse des taxes ?

Face à cette situation, l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir vient de lancer une pétition pour réclamer la fin de la TVA sur la TICPE, c’est-à-dire une taxe appliquée sur une autre taxe ! Comme le rappelle justement Caradisiac, sur un litre de diesel à 1,43€, sont réparties la TVA (0,12€), la TICPE (0,61€) et cette TVA sur la TICPE (0,12€). Pour l’instant, le gouvernement fait la sourde oreille.

Le prix de l’essence et du diesel, à l’origine du mouvement des Gilets jaunes, pourrait être de nouveau problématique. Le collectif « Gilets jaunes citoyens » a demandé un gel pur et simple des prix des carburants. Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a déclaré qu’il ferait un geste « si les choses deviennent dures pour le portefeuille des Français ». L’idée d’une taxe carbone flottante, promesse de campagne, n’est toujours pas à l’ordre du jour.