En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Prix de l’essence : un record datant de 2013 a été battu

Cela fait six ans que les sans-plomb 95 et 98 n’avaient pas été aussi chers. Depuis le 1er janvier, le prix des carburants suivent une courbe ascendante sans discontinuer.

pompe_a_essence

Voilà une nouvelle qui ne va pas réjouir les automobilistes. Cette semaine encore, les prix à la pompe ont encore monté en flèche : +1,5 centime le litre de gazole (1,4818€) ; +1,4 centime le sans-plomb 95 E10 (1,5554€) ; et +1,7 centime pour le sans-plomb 95. Ce qui signifie qu’en 2019, le gazole a augmenté de 10 centimes par litre, et 17 centimes pour les SP95.

Le sans-plomb dépasse donc un seuil très symbolique, celui d’octobre 2018, qui avait soulevé un mouvement de contestation. Pire encore, les 95 et 98 battent un record qui datait de 2013. La version E10 du sans-plomb 95 frôle quant à elle son plus haut niveau depuis qu’elle est vendue : 1,56€ en juillet 2013. Le gazole, lui, se rapproche du pic d’octobre dernier.

Ajuster la taxe carbone ?

Le président de la République, fin 2018, avait parlé d’une taxe carbone flottante, afin de compenser la flambée du prix des carburants. Cependant, il n’en a pas parlé lors de sa conférence de presse, la semaine dernière, et le sujet semble ne plus être d’actualité. Une baisse des taxes ne garantirait pas un recul des prix à la pompe, mais limiterait leur envolée.

Les sanctions américaines contre le Venezuela et l’Iran continuent de faire augmenter le prix du pétrole. Les pays de l’Opep, groupe des exportateurs de pétrole, ont convenu de cette hausse et ne reviendront sur leur décision que si les prix atteignent un seuil trop conséquent.