Prix de l’essence : vers un dispositif ciblé pour remplacer la remise de 18 centimes

Effective depuis plusieurs semaines maintenant, la remise de 18 centimes par litre d’essence ne devrait pas s’étendre au-delà de l’été. Elle devrait être remplacée par un dispositif plus ciblé prenant en compte certains critères auxquels devront répondre les conducteurs auto afin de profiter, à l’avenir, d’une remise sur les prix de l’essence.

Prix de l'essence : dispositif ciblé pour remplacer remise 18 centimes


Invité sur le plateau de France Info en début de semaine, le ministre de l’Économie et des finances s’est exprimé, « avec prudence » (compte tenu du changement de gouvernement à venir), au sujet de l’aide de 18 centimes octroyée par l’État.

Le ministre a rappelé que cette baisse du prix de l’essence est ouverte à tous, « qu’elle profite à tout le monde quel que soit son niveau de revenu, que vous soyez ou non obligé de prendre votre véhicule pour aller travailler ». Il a également déclaré :

Il peut y avoir des dispositifs plus efficaces [car] plus ciblés sur les personnes qui n’ont pas d’autres choix de prendre leur véhicule pour aller travailler ou qui sont des gros rouleurs.

Autrement dit, une telle aide ne saurait s’imposer durablement dans le temps, tant les coûts qu’elle implique sont importants pour être proposée à tous les conducteurs.

Cette « option alternative » sera prête d’ici cet été, en août probablement, au terme de la période durant laquelle ladite remise de 18 centimes est effective, à savoir le 31 juillet. Chiffrée à environ 2 milliards d’euros, cette aide laissera place à un dispositif qui pourra considérer d’autres critères tels que les revenus des conducteurs, le type de véhicule, ou encore (et surtout) les kilomètres effectués.

Les prix de l’essence atteignant les 2 euros par litre

Pour rappel, cette remise de 18 centimes est effective depuis le 1er avril et vise à préserver le pouvoir d’achat des ménages français, déjà mis à mal par la hausse spectaculaire des prix de l’énergie. Le prix de la plupart des carburants avait dépassé les deux euros par litre, contraignant de nombreux automobilistes à faire des concessions sur d’autres dépenses afin de préserver leur budget lié aux déplacements.

Prix des carburants : comment sont-ils fixés ?
Lire l'article