Essence et diesel : E.Leclerc vend ses carburants à prix coûtant jusqu’à fin octobre

Pour aider les conducteurs auto à faire face à la flambée des prix des carburants, le distributeur Leclerc a décidé de faire un geste en vendant son essence et son diesel à prix coûtant jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Essence et diesel E.Leclerc vend carburants prix coûtant jusqu'à fin octobre

Une baisse des prix de l’essence et du diesel… en attendant celle des taxes

L’enseigne Leclerc fait un geste envers les automobilistes dans un contexte où les prix ne font qu’augmenter. Avec un prix du Baril de Brent qui a dépassé les 83 $ l’unité, la marge était déjà faible pour les distributeurs. C’est sans compter sur la demande de Barbara Pompili, ministre de l’Écologie, qui a souhaité que ces derniers revoient (encore) à la baisse leur marge.

Leclerc a décidé d’accéder à cette demande puisqu’il a annoncé la vente de ses carburants, essence et diesel, à prix coûtant. Ainsi, le SP98, SP-95 ainsi que le gazole étaient respectivement au prix de 1,67 €, 1,59 € et 1,51 € le litre. Il faut dire que le plein de gazole n’a jamais été aussi cher dans l’Hexagone, avec un prix au litre de 1,5583€ affiché la semaine dernière. Le sans plomb 95 est quant à lui monté jusqu’à 1,6575 euro le litre, un prix à la pompe n’ayant pas été affiché pour ce carburant depuis 2012.

Michel-Edouard Leclerc, président du comité stratégique des centres E. Leclerc s’est dit « chatouillé » par les propos de Barbara Pompili au micro de RTL, lundi 18 octobre. S’il concède le fait que le coût du carburant est influencé par la marge que réalisent les distributeurs, il fait référence aux taxes non négligeables appliquées sur le baril de pétrole par l’État.

Et pour cause, puisque est taxé à plus de 50 % : « Si on veut que les prix n’augmentent pas trop, il faut prendre les facteurs d’augmentation comme la TVA, ou la TIPP (Taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers, ndlr)… Ce n’est pas dans le camp des entreprises privées [qu’il faut chercher] ».

Je vois arriver une vague d’inflation […] et donc il faut se mobiliser, État et entreprises privées, pour ne pas altérer le pouvoir d’achat dans les mois qui viennent.

Carrefour et Casino prennent également des mesures

L’enseigne Carrefour a, de son côté, décidé de proposer une remise de 5 euros à chaque plein effectué (d’un minimum de 25 litres), à partir du mercredi 20 octobre. Cette opération spéciale est organisée jusqu’à la fin du mois d’octobre également.

Le groupe Casino a annoncé le maintien de son opération « prix coûtant » lancée cet été et va même plus loin en proposant un carburant à « un euro le litre » depuis la semaine dernière.

Prix de l’essence et du diesel en hausse : des annonces à venir

Ce mardi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a donné rendez-vous aux automobilistes « d’ici la fin de semaine » pour l’annonce d’un dispositif « simple, juste et efficace ». Le gouvernement semble prendre la pleine mesure de cette hausse des prix des carburants, et pour cause : Jean Castex déclarait, le 30 septembre dernier, au journal de 20 heures de TF1, que le prix du carburant ne faisait pas l’objet d’une « explosion que l’on constate sur les cours mondiaux du gaz ou de l’électricité ».

Le dispositif à venir a-t-il un lien avec un « chèque carburant » ? C’est ce qu’a suggéré Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée au Logement, qui confiait déjà il y a quelques jours au micro de France Info que l’exécutif « travaille à ce sujet », et que le « travail est en cours sur le sujet des carburants  », au même titre que celui sur le « chèque énergie et sur le bouclier tarifaire gaz et électricité ».