Emissions polluantes : la commission Royal annonce des tests complémentaires

 

Après avoir publié à la fin du mois de juillet ses premières conclusions sur les tests d’émission polluantes, la « commission Royal » annonce des investigations techniques plus poussées.

Les condstructeurs français et leurs diesel polluant

Suite au rapport rendu public le 29 juillet dernier ayant stipulé qu’il est impossible de « se prononcer définitivement sur la présence ou absence de logiciels ‘tricheurs’ dans les véhicules testés », la commission technique indépendante mise en place par la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, annonce le lancement de tests complémentaires sur 7 véhicules.

Des investigations techniques plus poussées réalisées par l’Institut Français du pétrole et des énergies nouvelles (IFPEN). « Comme lors de la première phase de contrôles réalisés par l’UTAC, les constructeurs seront appelés à donner des explications sur les résultats de ces nouveaux tests », annonce le ministère de l’Ecologie.

Approfondir l’analyse des logiciels de gestion

Ainsi, les travaux de la commission se poursuivent « pour répondre aux questions soulevées par les anomalies décelées lors de ce programme de contrôle » ainsi que « pour approfondir l’analyse des logiciels de gestion des véhicules concernés ». Le ministère a d’ores et déjà annoncé qu’une synthèse de ces investigations complémentaires et des réponses des constructeurs auto sera publiée à l’issue de l’ensemble des essais.

« Le ministère de l’environnement français est le seul en Europe à avoir déclenché un programme aussi massif de contrôles sur toutes les marques de véhicules », précise le communiqué du ministère de l’Ecologie.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres