Prix de l’essence, trêve hivernale, chèque énergie… Qu’est-ce qui change au 1er avril 2022 ?

À la veille du 1er avril, LeLynx.fr vous propose un tour d’horizon des changements en lien avec votre quotidien : auto, énergie, immobilier, téléphonie… Il y a des choses à savoir !

Prix essence, trêve hivernale, chèque énergie Qu'est-ce qui change 1er avril 2022

Une remise de plusieurs centimes sur le prix des carburants

Il s’agit sans doute du changement le plus attendu par des millions d’automobilistes en France. Il y a quelques semaines, le Gouvernement avait annoncé une remise qui pourra s’élever jusqu’à 18 centimes sur le litre de tous les carburants. Le nouveau prix affiché à l’entrée est appliqué dès votre passage à la pompe.

Sachez que cette remise s’appliquera à tous, aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

L’encadrement des loyers

Côté immobilier, du changement se prépare au sujet de l’affichage du loyer maximum permis. Celui-ci deviendra obligatoire dans les communes qui l’appliquent, et ce, dès le vendredi 1er avril. C’est la loi ELAN et un arrêté pris en application de celle-ci publié le 4 février qui imposera aux professionnels de l’immobilier d’indiquer sur leurs annonces un loyer de référence fixé en fonction des spécificités (ancienneté, quartier, meublé ou non…) du bien en question. 

La fin de la trêve hivernale

Le 1er avril prochain marque aussi la fin de la trêve hivernale, période durant laquelle les expulsions locatives (les squats ne sont pas concernés) sont interdites, quand bien même un locataire ne verse pas de loyer à son propriétaire. 

Cela vaut également pour le paiement des factures d’électricité. En effet, le principe s’appliquait également aux clients ayant fait la souscription d’un contrat d’électricité mais qui ne payaient plus leur consommations électriques et qui pouvaient donc voir leur fourniture d’électricité être coupée tant qu’ils n’avaient pas régularisé leur situation. 

Mais bonne nouvelle ! Le fournisseur d’électricité EDF a annoncé qu’il ne couperait plus l’électricité des foyers en défaut de paiement afin qu’ils bénéficient tout de même d’un service minimum de 1 kilovoltampère (kVA), de quoi allumer la lumière, brancher un téléphone portable ou faire fonctionner un réfrigérateur en attendant qu’ils puissent s’acquitter des sommes dues.

L’envoi des chèques énergie

Depuis le 30 mars 2022, près de 6 millions de Français éligibles vont recevoir leur chèque énergie, une aide de l’État versée pour faciliter le paiement des factures d’électricité et de gaz du logement. La somme perçue, comprise entre 48 et 277 euros, dépend des revenus générés par le foyer qui reçoit automatiquement ledit chèque.

Augmentation de MaPrimeRénov’

L’aide MaPrimeRénov’ augmentera de 1 000 € à partir du 15 avril, jusqu’à la fin 2022. Cette hausse s’appliquera pour tout changement de système de chauffage au profit d’un système renouvelable. Le passage de la chaudière au gaz ou de la chaudière au fioul vers un système de chauffage ne sollicitant pas ces énergies sera donc valorisé. Toutes les demandes d’aides seront donc prises en compte à partir de la mi-avril. Cette mesure fait écho à l’application de la politique de réduction de la dépendance aux énergies fossiles du Gouvernement.

Le recueil du consentement dans le cadre du démarchage téléphonique

C’est une loi du 8 avril 2021 liée à la réforme du courtage en assurance, en services de paiement et en opérations de banque qui entre en vigueur le 1er avril prochain. À compter de cette date, les démarcheurs téléphoniques se doivent de recueillir votre consentement pour continuer à échanger avec vous par téléphone. En cas de refus, ils auront l’impératif de mettre fin à l’appel et même de retirer votre numéro de téléphone de leur liste d’appel.