En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Auto : l’Assemblée nationale vote le durcissement du malus écologique

Le seuil du malus écologique applicable aux automobiles va être revu à la baisse. Dès 2019, il passera de 120 g de CO2/km à 117 g de CO2/km.

Bonus malus automobile

Le malus écologique applicable aux voitures se durcit : c’est ce qu’a voté l’Assemblée nationale dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 octobre dans le cadre du projet de loi de Finances. A partir du 1er janvier 2019, le seuil d’application du malus va en effet être abaissé et passer à 117 g de CO2/km, contre 120 g actuellement.

Le but de la mesure : encourager les Français à acheter des véhicules propres. Cette modification devrait par ailleurs permettre « de dégager 31 millions d’euros de recettes supplémentaires […] afin de financer, notamment, la prime à la conversion » prévue dans le Plan Climat.

Le malus abaissé jusqu’en 2021

A noter que l’abaissement du malus écologique sera réitéré en 2020 et 2021. Le gouvernement compte en effet continuer à durcir le dispositif de 3 points sur les années à venir. En revanche, le montant de la taxe restera inchangé : il faudra compter 50€ pour des émissions de 117 g/km et jusqu’à 10 500€ au-delà des 195 g/km.

L’Assemblée nationale a également adopté une nouvelle mesure concernant les pick-up. Ces derniers ne bénéficieront désormais plus d’exonérations fiscales et ne seront plus exemptés du malus écologique.

Pour rappel, le seuil du malus écologique a déjà été abaissé ces dernières années : il est successivement passé de 161 g en 2008 à 131 g en 2016, 127 g en 2017 et 120 g en 2018.