En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Les diesel d’avant 2006 ne pourront plus rouler à Paris dès l’été prochain

Lors d’une interview accordée au journal Le Monde, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé que les véhicules disposant de la vignette Crit’Air 4 ne pourront plus circuler en semaine dès l’été 2019. Un moyen de continuer la lutte contre la pollution dans la capitale.

Pollution

L’annonce était attendue. La maire de Paris Anne Hidalgo a confirmé, lors d’une interview donnée au journal Le Monde, que toutes les automobiles accolées de la vignette Crit’air 4 (vignette violette) ne pourront plus circuler dans la capitale dès l’été prochain. Une mesure effective à partir du 1er juillet 2019.

Dans le détail, « cela concerne les voitures diesel immatriculées avant 2006, les poids lourds d’avant 2009 mais aussi les deux-roues d’avant 2004 » a précisé Anne Hidalgo. Cette restriction de circulation ne concerne néanmoins que la semaine, ces véhicules de plus de 13 ans pouvant donc circuler à Paris le week-end.

Près de 800 000 véhicules concernés

Selon les chiffres du cabinet AAA Data, cette interdiction va toucher près de 800 000 véhicules porteurs de cette vignette en Ile-de-France. Ces voitures se trouvent notamment en Seine-Saint-Denis (128 015 unités) et en Seine-et-Marne (126 419 unités).

Cette annonce va dans le sens de l’objectif de la maire de Paris de supprimer les véhicules diesel dans Paris d’ici 2024 et les voitures essence en 2030. Pour rappel, les plus vieilles voitures ont été d’ores et déjà interdites depuis le 1er juillet 2016 et celles disposant de la vignette Crit’Air 5 depuis le 1er juillet 2017.