En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Crit’Air : les premières amendes en cas d’absence de vignette dès le 1er juillet

La réglementation autour de la vignette Crit’Air, officiellement obligatoire depuis début janvier, va être renforcée dès le 1er juillet 2017 avec une amende à la clé pour les automobilistes n’arborant pas le macaron coloré.

Avec la publication le 7 mai d’un décret au Journal officiel, le gouvernement passe la seconde en rendant systématique la contravention en cas d’absence de vignette Crit’Air sur le pare-brise lors de la circulation dans une ZCR (zone à circulation restreinte). La pénalité est une contravention de classe 3, soit 68€ d’amende forfaitaire (pouvant être majorée à 180€).

Le décret entrera en vigueur le 1er juillet et rendra alors la vignette Crit’Air obligatoire pour circuler :

  • dans une zone à circulation restreinte ;
  • dans le périmètre défini par le Préfet, en cas de pic de pollution.
Uniquement présent à Paris pour le moment, le dispositif Crit’Air est prévu d’être déployé dans les grandes agglomérations du pays (Lyon, Bordeaux, Lille…).

Les diesels de 1997 à 2001, particulièrement touchés

Dans une publication sur les réseaux sociaux, la Fédération française des automobilistes citoyens (FFAC) a fait part d’une « pensée émue pour les propriétaires de diesel de 1997 à 2001 ». En effet, les véhicules diesel immatriculés en 2001 changeront, au 1er juillet, de catégorie de vignette en passant de Crit’Air 4 à Crit’Air 5. Ils ne pourront désormais plus rouler dans Paris en semaine, entre 8 heures et 20 heures, à partir de cette date, mais aussi les samedis, dimanches et jours fériés sans arborer leur vignette grise.