La circulation différenciée mise en place à Lyon

Le niveau de pollution dans la ville de Lyon a conduit les autorités à prendre des mesures de restrictions concernant la circulation automobile. La circulation différenciée a été mise en place.

lyon

La région Auvergne-Rhône-Alpes est traversée par un épisode de pollution dû à l’arrivée de poussières désertiques du Sahara. Le préfet du Rhône a activé le niveau 2 de l’alerte pollution, synonyme de restrictions de circulation. Depuis 5 heures du matin, ce 26 février, seuls les véhicules équipés d’une vignette Crit’Air 1 ou 2 sont autorisés à circuler.

La restriction de circulation s’applique à Lyon, mais aussi à Villeurbanne et Caluire-et-Cuire. Ne sont ainsi donc pas concernés le boulevard périphérique Nord, les voies métropolitaines M6 et M7, Vaise, Mermoz-Pinel, les itinéraires menant aux parcs-relais IUT Feyssine, Gorge de Loup ou encore l’itinéraire entre l’A7 et le parking de la gare de Lyon-Perrache.

Le Nord-Isère aussi concerné

En plus de cette circulation différenciée, la préfecture a décidé un abaissement des vitesses maximales. Celui-ci s’appliquera sur tous les axes routiers du département où la vitesse limite autorisée est égale ou supérieure à 90km/h. Les axes limités à 80km/h passeront quant à eux à 70km/h.

Également frappé par ce pic de pollution aux particules fines, le Nord-Isère sera lui aussi contraint à la circulation différenciée. Ce vendredi, seuls les véhicules classés Crit’Air 1 à 3 seront autorisés à Bourgoin-Jallieu, Chasse-sur-Rhône, L’Isle-d’Abeau, Pont-Evêque, Saint-Quentin-Fallavier, Vaulx-Milieu, Vienne, Villefontaine, Seyssuel et La Verpillière.