En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Le Ford Kuga a permis à l’éthanol d’accaparer 1% du marché

Alors que tous les véhicules électriques réunis ne pèsent qu’un pour cent de parts de marché, il n’a suffi à l’éthanol que d’une voiture pour atteindre ce chiffre : le Ford Kuga.

éthanol e85 carburant

Le Ford Kuga Flexifuel dispose d’une motorisation essence mais peut fonctionner grâce au bioéthanol. Ce modèle, en circulation depuis sept ans, a enregistré de nombreuses ventes en 2019. Son succès va sans doute être renforcé en 2020 puisque le constructeur américain annonce un renouvellement du Kuga.

AAA Data s’est penché sur les immatriculations de voitures neuves en fonction de leur carburant. L’éthanol est sans appel la surprise de ce mois de novembre 2019 avec 1 446 ventes. La grande majorité des achats s’est portée fort logiquement sur le Ford Kuga Flexifuel, quasiment le seul modèle du genre à proposer la bicarburation.

Écologique et économique : le bioéthanol solution d’avenir ?

Comment expliquer le succès du Ford Kuga alors que l’âge d’or des SUV est sûrement derrière nous ? Le malus écologique n’a pas trop atteint ce modèle, puisqu’il n’était cette année que de 50€ environ. En effet, les modèles E85 ont l’avantage de bénéficier d’un abattement de 40% des taux d’émissions de CO2 pour le calcul du bonus-malus écologique.

L’éthanol est un carburant très économique, qui coûte moitié moins que le sans-plomb par exemple. Pour l’achat d’une voiture à motorisation bioéthanol, la carte grise est gratuite dans certaines régions de France. Cependant, contrairement aux véhicules électriques, les voitures qui roulent à l’éthanol sont très rares et les constructeurs ne semblent pas y voir d’opportunité. Ford n’a pas encore annoncé si le futur Kuga aura la bicarburation.