Les biocarburants émettent plus de CO2 que le pétrole

 

Une nouvelle étude européenne estime que les biocarburants (ou agrocarburants) émettent d’avantage de gaz à effet de serre (GES) que l’essence ou le diesel.

Les biocarburants

Présentés comme l’alternative idéale au pétrole dans les transports, les biocarburants sont désormais sous le feu des projecteurs, accusés d’émettre plus de CO2 que les combustibles fossiles. C’est une étude de l’ONG européenne Transport & Environnement (T&E), publiée le 25 avril, qui a présenté un nouveau bilan de l’impact des agrocarburants en termes d’émissions et de surfaces cultivées à l’horizon 2020.

Se basant sur une vaste étude commandée par la Commission européenne et publiée en mars, l’association explique qu’en Europe, 5 % de biodiesel en moyenne sera incorporé dans 1 litre de diesel en 2020. Un véritable problème, car selon l’étude, un litre de biodiesel émet 80% d’émissions de gaz à effet de serre de plus qu’un litre de diesel.

« Le remède est pire que le mal »

Le biodiesel causerait ainsi une hausse de 4% des émissions de GES par rapport au scénario d’un diesel pur. Selon T&E, c’est l’équivalent de 12 millions de voitures supplémentaires sur les routes européennes. « Le remède est pire que le mal », assène Jos Dings, le directeur de l’ONG.

Les biocarburants ne respecteraient d’ailleurs pas la directive européenne sur les énergies renouvelables. Celle-ci requiert que la réduction des émissions résultant de ces énergies soit d’au moins 50% en 2017, et de 60% en 2018. Bien en-dessous des 80% prévus pour 2020 par la T&E.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres