En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Assurance auto et habitation : vers une hausse des tarifs en 2021 ?

Les primes d’assurance auto et habitation devraient augmenter de l’ordre de 1,5 à 2% l’année prochaine, selon les projections du cabinet Fact & Figures. Cependant, cette hausse pourrait être plus importante si les assureurs décident de répercuter les effets de la situation sanitaire actuelle.

trouver assurance auto

Les années passent mais les évolutions tarifaires restent – pour le moment – identiques. En effet, selon les projections du cabinet spécialisé Fact & Figures publiées mercredi, les Français devront débourser entre 1,5 et 2% de plus pour souscrire un contrat d’assurance auto ou habitation en 2021. Selon les chiffres du baromètre auto 2020 LeLynx.fr, cette évolution reste dans les standards des années précédentes.

Cependant, ces estimations restent dépendantes de la volonté des assureurs à répercuter les conséquences économiques de la situation sanitaire. En assurance auto, la baisse de la sinistralité pendant le confinement ne devrait pas apporter de réductions sur les cotisations car dans le même temps, il est observé « une augmentation des coûts et des temps de réparations dans les garages automobiles », précise l’étude.

Baromètre 2020 de l’assurance auto : Les Français paient en moyenne 632€ par an !
Lire l'article

Des évolutions encore floues

Depuis plusieurs mois déjà, les compagnies d’assurance auto n’arrivent pas à s’aligner sur le comportement à adopter vis-à-vis de leurs clients. Fact & Figures ajoute néanmoins que « la marge de manœuvre de la profession pour réaliser des hausses de tarifs est limitée » afin que leur image ne soit pas ternie dans un contexte économique compliqué.

Pour ce qui est de l’assurance habitation, le cabinet table sur un gel des tarifs « peu probable » surtout dans le cas où une « dérive du risque climatique » peut être observée. En effet, Fact & Figures relève que le coût moyen des catastrophes naturelles a quasiment doublé sur les 10 dernières années, influant fortement sur les tarifs des couvertures pour les particuliers.