En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Un tiers de la population urbaine est prêt à abandonner la voiture

Le sondage Ifop montre aussi qu’un automobiliste urbain sur deux est favorable à la réduction de la place de la voiture en France.

voiture autonome

L’institut de sondage Ifop a réalisé une enquête auprès de 1 500 habitants de villes moyennes ou grandes villes. 32% des automobilistes ont répondu qu’ils étaient prêts à se débarrasser de leur voiture à l’avenir. L’étude note que ce chiffre est important, mais à l’inverse signifie que les deux tiers restants sont toujours très attachés à leur véhicule.

Autre enseignement majeur, plus d’un urbain sur deux estime que la diminution de la place de la voiture est une bonne chose pour le pays (52%). Seuls 14% pensent l’inverse, tandis que 34% n’ont pas eu de commentaire particulier.

Utiliser les transports en commun

L’étude a été présentée hier devant les députés. Jean-Philippe Doyen, président de Sixt France, qui a commandé ce sondage, a pu défendre la cause de la voiture partagée. « Les voitures individuelles sont utilisées en moyenne une heure sur vingt-quatre, seulement 4% du temps », a-t-il rappelé.

Les habitants des villes ne sont pas démunis sans voiture. Pour 47% d’entre eux, la meilleure alternative est le transport en commun, suivi des mobilités douces, comme la trottinette ou le vélo, du covoiturage et des voitures en libre-service ou en location.