Taxe attentat : les tarifs des contrats d’assurance auto vont augmenter

 

La « taxe attentat », qui participe majoritairement au financement du fonds d’indemnisation des victimes du terrorisme, va prochainement augmenter.

Juliette Méadel taxe attentat

Juliette Méadel, secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes

Ce sont les contrats d’assurance auto et habitation qui seront principalement impactés par la hausse de la cotisation annuelle. Juliette Méadel, la secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes a annoncé le 19 octobre que la « taxe attentat » allait ainsi passer de 4,30€ à 5,90€.

Cette hausse de 1,60€ de la cotisation (financement principal de la structure) doit « rapporter 140 millions € par an » au FGTI (Fonds de Garantie des Victimes des actes de Terrorisme et d’autres Infractions) d’après Juliette Méadel. L’objectif étant d’éviter qu’il ait à puiser dans ses réserves.

Le FGTI, plus sollicité que jamais

En effet, « depuis 2 ans », le FGTI « a été sollicité plus que depuis sa création en 1986 », note Juliette Méadel, qui met en cause les attentats qui ont endeuillé la France depuis janvier 2015. Un arrêté doit officialiser la hausse très prochainement. Un arrêté avait déjà validé, le 1er novembre 2015, la hausse de 3,30€ à 4,30€ par contrat de la cotisation annuelle, à compter du 1er janvier 2016.

La secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes, Juliette Méadel, a également annoncé la publication, par le FGTI, « d’un référentiel sur l’indemnisation », c’est-à-dire une « sorte de barème » indicatif prévoyant les sommes que sont susceptibles de recevoir les victimes.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres