En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Bercy contredit la hausse de la taxe sur les carburants

Le ministère des Finances a contredit l’existence d’une hausse de la taxe sur le prix des carburants dans le budget 2017.

Hausse taxe carburant

Contrairement à ce qu’annonçait la proposition du secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies, il n’y aura pas de hausse de la taxe sur le prix des carburants inclue au budget 2017. Celui-ci souhaitait une hausse de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) de 50cts à 1€ par plein, qui concernait aussi bien le sans-plomb que le gazole. Mais le secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert a indiqué qu’il « n’y aura aucun article dans le projet de loi de finances qui prévoit une hausse de la TICPE au-delà de ce qui a déjà été voté ».

300M€ de budget à combler

Selon Alain Vidalies, une revalorisation aurait permis de combler le manque de 300M€ dans le budget du financement des infrastructures de transport de France (Afitf). « Je pense que l’assiette devrait concerner tout le monde, c’est-à-dire à la fois les poids lourds et les voitures », a-t-il indiqué.

Le secrétaire d’Etat aux Transports prône la nécessité de financer des infrastructures autres que la route dans le cadre de la transition énergétique comme la liaison Lyon-Turin, le canal Seine-Nord ou la poursuite du TGV vers Toulouse et l’Espagne. Le gouvernement avait déjà recouru à une hausse de cette taxe, de 4cts pour les poids lourds et de 2cts pour les voitures, pour compenser l’abandon de l’écotaxe.